S.O.F.I.A Cosmétiques accentue son positionnement sur les « green » solaires

Spécialiste des produits cosmétiques et d’hygiène en marque blanche, le laboratoire basé à Carros déploie le projet Exoshield qui vise à réduire les impacts toxicologiques des filtres anti-UV. Les premiers débouchés commerciaux sont attendus dès 2022.

3 mn

(Crédits : DR)

Depuis 2018 et le lancement d'une première gamme de solaires Low Tox, S.O.F.I.A Cosmétiques continue de creuser son sillon sur le marché de la photoprotection verte, comprenez sans conséquences pour l'organisme ou l'environnement. "C'est un sujet d'avenir", explique Alexandre Dingas, dirigeant du laboratoire spécialisé dans le développement, la fabrication et le conditionnement à façon de produits cosmétiques et d'hygiène, dont la production de crèmes solaires représente entre 25 et 30% de l'activité. "Le secteur est engagé dans une course à l'anticipation des tendances et des réglementations nouvelles, lesquelles sont guidées par une opinion publique de plus en plus alertée par la multiplication des controverses". Aussi, après s'être intéressée à la protection environnementale avec des produits anti-UV éco-friendly, l'entreprise azuréenne se penche-t-elle désormais sur la préservation de la santé humaine.

La question des filtres solaires

C'est tout l'objet du projet Exoshield. Ce projet de recherche se concentre en effet sur la problématique des filtres anti-UV dont l'innocuité sur le long terme pose question. "Nous savons aujourd'hui que les filtres utilisés ne sont pas sans conséquences, certains sont d'ailleurs déjà écartés", souligne le dirigeantEt pourtant, malgré un environnement réglementaire qui se complexifie, "l'innovation en matière de molécules filtrantes reste atone". Dont acte !

"Nous sommes partis du principe que c'est la pénétration des filtres solaires dans les circuits épidermiques et sanguins qui pose souci", reprend le dirigeant. Lequel s'est donc attelé à trouver une solution capable de bloquer ce processus tout en conservant leur indispensable efficacité en matière de protection. Une équation à plusieurs entrées qui, bien qu'ardue, serait en passe d'être résolue. "La phase R&D touche à son terme", précise-t-il. Elle a été soutenue par une subvention de 300 000 euros obtenue dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) 3 lancé fin 2019.

JV avec Sytheon

La mise en place du process de production, elle, commence à s'organiser. "Nous sommes sur un vrai projet industriel qui suppose l'installation d'une nouvelle usine avec un parc de machines dédié", détaille Alexandre Dingas. Soit, un investissement évalué à près d'un million d'euros pour lequel S.O.F.I.A Cosmétiques vient d'obtenir, au travers du plan France Relance, une enveloppe de 175.000 euros. L'idée étant de rester sur la zone industrielle de Carros, proche de Nice, où le laboratoire évolue depuis sa création en 1989.

Parallèlement, une joint-venture sera créée avec la société Sytheon, un des chefs de file mondiaux de la distribution d'ingrédients d'actifs pour la cosmétique. A l'un la fabrication, à l'autre la commercialisation, dont les premiers débouchés sont attendus dès 2022. Avec des objectifs forts. "Ce projet devrait générer plus de 6 millions d'euros de chiffre d'affaires additionnel et 2,3 millions d'euros de masse salariale à 5 ans", estime-t-il. De quoi permettre au laboratoire et à ses 70 collaborateurs de retrouver plus rapidement le niveau d'activité et de chiffre d'affaires d'avant Covid, soit entre 14 et 15 millions d'euros, contre 11 millions d'euros (consolidés) réalisés en 2020. "Nous sommes sur de bonnes perspectives, conclut le dirigeant. Il n'y a pas eu finalement de véritables défaillances en 2020 sur nos marchés export (Proche-Orient, Afrique du Nord et Asie, NDLR) qui concentrent 60% de nos facturations. La casse a été limitée".

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.