WePost, la startup qui veut décarboner les colis express, en phase de levée de fonds

Décidée à permettre le transport rapide de petits colis, la jeune pousse implantée à Marseille a créé une solution d’expédition qui appuie son concept… sur le maillage des lignes TGV et sur les voyageurs qui les empruntent. Un concept qui revendique lier simplicité, efficacité et zéro émission carbone dans un contexte qui voit les expéditions progresser en volume. Mais un concept qui doit encore faire ses preuves concrètes.

3 mn

(Crédits : DR)

Comme souvent, l'idée a germé suite à une expérience vécue, un oubli de clé dans un événement, obligeant Bruno Hameurt à imaginer une solution de secours, faisant appel à un ami effectuant le trajet en train. Une mésaventure qui donne lieu à réflexion et à la création d'une solution assez simple dans son fonctionnement : confier son pli ou son colis à un voyageur TGV, permettant un acheminement à destination rapide et pour le voyageur/livreur, une participation à ses frais de voyage.

Acteur éco-responsable du transport

Mais l'idée a néanmoins eu besoin de se peaufiner. Six mois ont été nécessaires pour donner naissance à une plateforme conçue pour gérer un système sécurisé, capable de vérifier le profil du voyageur et de géolocaliser le colis en temps réel. Imaginée par Bruno Hameurt et Sophie Brette, la plateforme s'est déclinée en une application, développée via le digital center de l'agence WinWin, basée à Marseille, embarquant dans l'aventure ses dirigeants, Christophe Cousin et Mathieu Venturini. Une application disponible en version iOS, Android et web.

Mais ce que revendique également Bruno Hameurt, c'est l'aspect zéro émission de sa solution. « Les volumes d'expéditions de colis ne cessent de croître, ils ont été de l'ordre de 25% entre 2019 et 2020. Et ces besoins de livraison de colis contribuent à l'explosion de la pollution. Nous nous considérons comme un acteur écoresponsable du transport express d'objets ».

L'algorithme développé par la startup détermine ainsi le prix du colis express « expédié » par TGV. Peuvent être ainsi acheminés, les petits objets mais aussi des documents juridiques ou autre, ces derniers notamment via des enveloppes sécurisées.

Autre atout mis en avant par Bruno Hameurt, la rémunération apportée au voyageur volontaire pour transporter le colis à bon port.

Si l'application est encore en phase de tests auprès d'early adopters, elle devrait être opérationnelle pour ce mois de septembre.

Une levée de fonds pour structurer les étapes de développement

WePost met en avant son processus sécurité. La nature de l'objet transporté doit obligatoirement être précisée, la remise du colis se fait contre pièce d'identité et il est possible de remettre celui-ci soit en mains propres soit via un point relais.

Décidée à peaufiner son concept, la startup collabore avec l'Ecole des Mines de Gardanne, notamment sur l'aspect géolocalisation. Pour l'heure, seul l'axe Aix-Marseille-Paris est possible. Mais c'est bien - entre autres - tout l'intérêt du tour de table en cours de finalisation, qui doit permettre de multiplier les trajets possibles. Une levée qui devrait rassembler 1,3 million d'euros sur les prochains mois.

Et Bruno Hameurt de faire remarquer que le développement des ZFE, les zones de faibles émissions - dans les centre-ville des grandes cités et des métropoles va forcément avoir un impact sur la nature des expéditions de colis. Sans omettre qu'il « va falloir reprendre l'habitude de se déplacer ». Sachant que 300.000 voyageurs empruntent le TGV quotidiennement. Dans les projets, figure aussi un rapprochement éventuel avec les professionnels de la location de véhicules. Et WePost ne se refuse aucune cible, adressant aussi bien le marché des expéditions de colis express en C2C, en B2B comme en BtoC. La jeune pousse, soutenue par Bpifrance, dispose également d'une bourse French Tech. Reste désormais à passer d'une bonne idée à un business-modèle rentable.

3 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.