Leloutre Industrie investit 1 million d’euros et renforce sa ligne 4.0

Pour son cinquantenaire, la PMI basée à la Gaude, près de Nice, spécialiste de la tôlerie industrielle de précision, consacre une enveloppe de plus d’un million d’euros à la modernisation et la robotisation de son atelier de production. Ce qui lui permet de franchitrun pas de plus vers cette industrie du futur sans laquelle d’avenir il n’y aura point.

3 mn

(Crédits : @Studio @Elisabeth Rossolin)

C'est un projet élaboré avant la crise. Un de ceux qui tous les cinq à sept ans s'invitent sur l'établi afin de maintenir Leloutre Industrie dans une démarche d'amélioration continue avec, en ligne de mire, cette industrie du futur sans laquelle il n'y aura pas d'avenir. "C'est un des enjeux de notre entreprise", confirme Corinne Bernardo, co-gérante de la PMI azuréenne spécialisée dans la tôlerie industrielle de précision. Depuis un demi-siècle, on y découpe, poinçonne, plie, soude et assemble les métaux en feuille pour le compte d'industriels de l'électronique, de la signalisation, du matériel médical ou encore de la défense, à 70% situés dans la région Sud. Un avantage de proximité pour celle qui enregistre un chiffre d'affaires annuel de 1,4 à 1,5 million d'euros qu'il s'agit donc de maintenir, voire renforcer, mais aussi de "compléter par l'avantage concurrentiel de la compétitivité et de la réactivité", explique la dirigeante. Dont acte.

Amorcé en juin 2020, l'investissement mobilise une enveloppe supérieure à un million d'euros et vise à renouveler une partie du parc machines via l'acquisition d'une machine de pliage à commande numérique, d'une découpe laser fibre et d'un atelier de soudure robotisé. Si la première a d'ores-et-déjà rejoint le site de La Gaude, la deuxième est attendue en avril prochain et la troisième à la fin de l'année 2022. Le temps de réaménager les 1000 m² de surface, histoire de pousser un peu les murs et, surtout, de réorganiser les flux de production et les îlots de fabrication. En mode lean, autant que faire se peut. "C'est ce vers quoi nous tendons. Nous nous en inspirons et essayons de l'intégrer à chaque investissement". Pour ce projet, Leloutre Industrie a obtenu deux subventions, l'une de 150.000 euros auprès de la Région, l'autre issue des fonds "France relance" mis à disposition des industries 4.0 et plafonnée à 40% du montant investi.

Génération de transition

"Ce sont des appuis non négligeables qui aident à la reprise d'une dynamique locale que nous constatons depuis le mois d'avril. Les projets sortent. La visibilité est bonne jusqu'à fin septembre, c'est très encourageant", explique Corinne Bernardo. Certes, il y a là un effet rattrapage, mais aussi dit-elle "un certain optimisme". Comme une envie de sortir de l'attentisme. "Au-delà de l'accompagnement financier, nous avons bénéficié cette année au niveau local et régional de différents dispositifs pour nous accompagner sur des sujets liés aux formations, au pilotage et à la restructuration des ressources humaines pour que nos projets ne soient pas freinés par une activité atone".

Leloutre Industrie, qui compte un effectif de 15 personnes et dont le chiffre d'affaires (clôturé le 31 mars) a baissé de 10% en 2021, a ainsi anticipé l'embauche d'un dessinateur d'études et d'un soudeur juniors. Une gageure quand on sait ô combien le métier est en tension. "Nous sommes dans une génération de transition où la valorisation des métiers d'atelier et des compétences métiers s'étiolent au profit des métiers de la digitalisation". Autrement dit, quand la formation existe, ce qui est loin d'être évident sur le territoire azuréen, "les heures allouées aux métiers digitaux prennent le pas sur celles en atelier". Résultat ? "Il manque un maillon". Celui de l'humain derrière la machine. Et ce, dans un contexte qui voit les métiers de la tôlerie très sollicités. "C'est une vraie problématique sur laquelle il va falloir travailler avec l'UIMM, les OPCO (Opérateurs de compétences, NDLR) et le Campus de l'apprentissage", basé à Nice. Une problématique et une vision à partager, en commun...

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.