mafoire.com, la plateforme qui réinvente les foires et salons

Fondée en 2019, l’entreprise installée à Nice mise sur phygital pour redonner du souffle aux foires et salons. Testée en période de confinement, la plateforme profite du retour progressif à la normale pour déployer un concept jusqu’alors tourné davantage vers le marché BtoB qu’elle entend appliquer plus largement aux événements grand public.

3 mn

(Crédits : DR)

Les foires ne font plus la foire ! Certes, le chiffre d'affaires annuel généré par le secteur des foires et salons en général (hors Covid) ne faiblit pas - 4,3 milliards d'euros selon l'Insee, 34,5 milliards d'euros si l'on prend en compte les retombées directes et indirectes - mais pour Franck Sicard, c'est un peu l'arbre qui cache la forêt. "On note depuis quelques années déjà une baisse de la fréquentation estimée entre 20 et 30%. De fait, les exposants ont tendance à réduire leur surface. Les événements rétrécissent quand ils ne disparaissent pas. Le chiffre d'affaires en pâtit. Bref, le modèle des foires fatigue". L'homme qui dresse ce constat sait a priori de quoi il parle. Organisateur depuis 10 ans du plus grand salon de France dédié à la piscine et au jardin, à Nice, il déclare augmenter chaque année son budget communication de 15 à 20% pour "arriver au même nombre de visiteurs. Ça commence à poser problème". En cause, les changements de modes de consommation, le e-commerce, l'affaiblissement du sentiment de faire de bonnes affaires, l'altération de l'image ou encore le faible renouvellement générationnel du visitorat. "Nous sommes sur le toboggan, alerte-t-il. Pour ne pas glisser, les foires doivent se réinventer".

Du BtoB au BtoC

C'est tout l'objectif de mafoire.com. Développée par la jeune pousse niçoise MF Phygital, fondée en 2019, cette plateforme vient digitaliser les foires et salons, grand public comme professionnels. "C'est un concept qui était jusqu'alors plutôt dédié aux événements BtoB. Avec mafoire.com, nous venons l'ouvrir plus largement au BtoC avec l'idée de faire entrer ces deux marchés dans l'ère d'Internet et ainsi de leur permettre d'accéder à un public élargi. Les organisateurs ne sont plus limités par le temps, les commerçants s'affranchissent des mètres carrés et profitent d'une visibilité avant, pendant et après l'événement. Quant aux visiteurs, ils sont libres de se déplacer ou pas, la plateforme étant dotée de nombreuses fonctionnalités comme les espaces conférences, le e-commerce, la géolocalisation, le tchat live ou différé..."

Réponse phygitale

La solution a été lancée à l'été 2020 obligeant à une activité 100% numérique les 450 premiers exposants testeurs et, depuis février, les foires et salons hébergés en marque blanche. Au total, une cinquantaine d'événements, grand public ou professionnels, a utilisé la plateforme depuis le début de l'année selon le dirigeant. Parmi eux, le Salon du bien-être en ligne, présent virtuellement à l'année mais dont l'édition physique de 2021 devrait se tenir les 11, 12 et 13 juin à Mandelieu la Napoule, près de Cannes. Car mafoire.com a été avant tout pensée comme une réponse phygitale, donc complémentaire et au service de l'événement traditionnel. Et avec le retour progressif à la normale qui se dessine, le concept initial commence à se déployer, profitant d'un mouvement de conversion que la crise du Covid a accéléré. "Cette approche est clairement sollicitée par les organisateurs qui ont bien compris que la clé du monde d'après, en matière d'événementiel, est là", indique Franck Sicard. Lequel revendique "entre 8 et 10 demandes de devis par jour". Et prépare, entre autres, la prochaine Foire de Brignoles, dans le Var (attendue en octobre) et la troisième édition du Salon des Maires de l'Hérault.

La startup compte à ce jour une dizaine de personnes. Elle table sur un premier chiffre d'affaires compris entre 700.000 et 800.000 euros. Disponible en marque blanche auprès des organisateurs, l'offre va évoluer avec le lancement, prévu en septembre, d'une nouvelle application qui regroupera, par région, l'ensemble des foires et salons en France. De quoi permettre à MF Phygital de changer d'échelle et de viser 3 millions d'euros de facturation en année 2. En attendant, une levée de fonds est en préparation. Espérée d'ici à la fin de l'exercice, elle viendra soutenir et accélérer le développement commercial.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.