Pourquoi Miliboo renforce sa stratégie logistique dans le Sud

 |  | 557 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Le spécialiste de la conception et de la vente digitale de mobilier tendance, originaire d’Auvergne-Rhône-Alpes, internalise désormais son outil logistique, installant à Saint-Martin de Crau, un Milistock de 20 000 m2. Une décision liée à la croissance de l’entreprise et qui doit justement servir les objectifs de développement comme l’optimisation des flux de transports. Le choix d’une implantation plus forte des Bouches-du-Rhône est évidemment stratégique.

Jusqu'alors, Miliboo opérait sa logistique via un partenaire, installé à Fos-sur-Mer. Une solution qui correspondait bien aux besoins de la marque d'ameublement design.

Sauf que la PME que dirige Guillaume Lachenal est engagée dans une dynamique de croissance - le chiffre d'affaires du premier semestre 2020-2021 ayant par exemple crû de 30% - obligeant son PDG à revoir le modèle appliqué. « Jusqu'à maintenant nous travaillions avec un partenaire logistique, qui était sous perfusion Miliboo. En fait, nous achetions des m2 », explique Guillaume Lachenal. « Pourquoi nous internalisons maintenant ? Si, il y a quelques années, la mutualisation avec d'autres activités faisait sens, ce n'est plus le cas. Miliboo a grandi, a des besoins, la sous-traitance est devenue un handicap ».

Et l'internalisation n'est pas si compliquée puisque la PME a développé son propre WMS propriétaire (logiciel de gestion d'entrepôt NDLR) qu'utilisait son sous-traitant. « Toute l'expertise logistique était déjà dans Miliboo ». Qui en a profité pour aller plus loin dans le recours aux outils technologiques, notamment dans la géolocalisation des produits et la traçabilité des flux via tablettes et autres PDA embarqués.

La logistique, filière structurante pour le Sud

Finalement, ce déploiement logistique en propre correspond au modèle de la marque, qui, pour rappel, maîtrise l'ensemble de la supply chain, puisque Miliboo dessine, fait fabriquer ses produits, commercialise et ne fait donc appel à aucun intermédiaire... « Notre modèle a été pensé pour faire du volume », indique Guillaume Lachenal.

Le choix d'investir - le montant de l'investissement consacré au Milistock de 20 000 m2 n'est pas dévoilé - et de demeurer présent dans les Bouches-du-Rhône est en lien avec le positionnement fort du département et de Saint-Martin de Crau en matière logistique. C'est ici que Maisons du Monde a également positionné ses entrepôts. Selon une étude publiée en 2019 par la CCIR PACA, les Bouches-du-Rhône concentrent 55 % des emplois régionaux de la filière, qui réunit au total 77 000 salariés, la logistique représentant par ailleurs 7% de l'emploi privé. Évidemment, la présence et le positionnement du Grand Port Maritime de Marseille, ceux de CMA CGM, contribuent à faire de la zone l'une des plus intéressantes de l'Hexagone, la proximité de l'axe Marseille-Valence, dans le cas de Miliboo rendant l'implantation sudiste « intelligente », selon Guillaume Lachenal. A noter que Miliboo n'est pas propriétaire des murs mais s'est engagée sur un bail ferme de 7 ans, extensible à 9 ans.

Empreinte ESS aussi

Ce choix d'implantation apparaît donc comme logique et efficient, ce qui permet à la marque de revendiquer une démarche écoresponsable, l'optimisation des flux répondant à une volonté de réduire l'empreinte carbone. Mais Guillaume Lachenal s'est engagé également dans une série de test avec des filières solidaires locales afin de donner une seconde vie aux produits présentant des défauts mineurs et ne pouvant être commercialisés. « Plutôt que de les mettre à part, nous travaillons avec des entreprises locales afin de leur donner une seconde vie ». Une initiative nouvelle qui pourrait être duplicable par d'autres acteurs de la filière et qui sert aussi le territoire aixo-marseillais. Miliboo, qui emploie 85 salariés, a réalisé un chiffre d'affaires de 29,9 millions d'euros au cours de l'exercice 2020-2021. La France concentre 86% des ventes réalisées, l'Europe s'octroyant 14%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :