L’international, le relais de croissance de Flex Fuel Energy Development

 |  | 542 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Spécialiste de l’optimisation des performances et des consommations des moteurs, l’entreprise installée à Paris et Sophia-Antipolis a vu la vente de ses boîtiers de conversion au superéthanol être impactée par la crise. Pour autant, la PME, renouvelée dans le FT120, voit dans l’export un axe de développement qui se conforte.

La spécialité de Flex Fuel Energy Develpment, c'est le verdissement de la mobilité. Un sujet que la PME adresse de différentes façons, notamment par le décalaminage moteur à l'hydrogène pour lequel elle a mis au point une solution, baptisée Hy-calamine, et qui est une façon de participer à ce que les véhicules polluent moins, leurs moteurs étant moins encrassés.

Poursuivre le rythme de ventes

Flex Fuel Energy a également développé des boîtiers qui autorisent la conversion de carburant, permettant au moteur d'accueillir du superéthanol-E85. Sur ce segment, la PME revendique être pionnière. Son canal de distribution se faisant via un réseau de garages partenaires, aussi bien de grandes franchises que d'indépendants. Un réseau qui représente une force de frappe pour l'entreprise, réseau qui a cru de 32% en 2020. « Davantage de garages nous ont fait confiance », indique Sébastien Le Pollès, le président de la PME, qui reconnaît aussi que la crise a impacté ce segment d'activité, 2020 ayant enregistré une légère chute des ventes, celles-ci atteignant 10 000 boîtiers contre 14 000 pour l'année précédente.

Nonobstant cet impact, l'objectif est de poursuivre le développement territorial et de porter le nombre de garages partenaires à 4 000 en 2021.

En septembre dernier, Flex Fuel Energy Development donnait naissance à une plateforme destinée justement à répondre à la forte demande de boîtier de conversion. Baptisée Roulezpascher.com, ce site de vente en ligne avait mobilisé un investissement de 100 000 euros, voulant être un moyen de répondre vite et de façon détaillée aux besoins des particuliers, souvent en demande d'informations précises sur l'acquisition d'un tel boîtier. « Roulezpascher.com nous aide à continuer le développement de la vente et à maintenir les relations avec les particuliers », souligne Sébastien Le Pollès.

Accompagner la nouvelle façon de consommer le transport

Mais le relais de croissance qui joue à plein, c'est bien l'international. Si la filière anglaise est pour l'heure à l'arrêt, c'est du côté des pays du Sud que ça performe, avec « de très bons chiffres », dit Sébastien Le Pollès, sans pour autant entrer davantage dans les détails. Le projet de déployer Flex Fuel Energy Develpment en Allemagne, comme au Portugal, au cours de l'année 2021 est pour l'heure mis en suspens. « Nous attendons que tout redémarre ».

Sébastien Le Pollès place également de l'espoir dans les nouvelles façons de consommer le transport, persuadé que la crise sanitaire va encourager l'usage de la voiture pour des questions de sécurité par rapport aux transports en commun.

Et puis surtout, Sébastien Le Pollès attend beaucoup du programme d'accompagnement du FT120. Un programme piloté par la French Tech, qui vise à accompagner les pépites en hyper-croissance et surtout à les accompagner sur un déploiement à grande échelle, internationale. Voilà qui correspond bien à la feuille de route de la PME sophipo-parisienne. « Nous travaillons sur un vrai développement de nos filiales à l'étranger », confirme Sébastien Le Pollès. Pour rappel, Flex Fuel Energy Development emploie 80 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 19 millions d'euros. « Nous espérons retrouver en 2021, le même rythme d'activité qu'en 2019 ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :