Comment SMS mode veut devenir une plateforme omnicanal

 |  | 683 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Installée à Marseille, cette PME née en 2004 est une des pionnières du sms publicitaire. Parmi ses clients : des startups, des PME mais aussi de grands groupes tels que Marionnaud ou Doctolib. Pour poursuivre son développement, elle s’ouvre à de nouveaux canaux de communication comme Whatsapp, la technologie RSC ou encore les robots conversationnels.

Qui a connu le téléphone sans internet se rappelle peut-être de ces pages de magazines recouvertes de fonds d'écran, logos et sonneries à télécharger. Il fallait envoyer un sms surtaxé contenant le nom de code du produit avant le recevoir pour personnaliser son téléphone. Avec une qualité d'image et de son qui n'a plus grand-chose à voir avec ce que l'on connaît aujourd'hui.

Partager l'information

C'est à cette époque, en 2004, que naît SMS Mode. « L'idée était de faire de l'envoi de sms pour partager de l'information et faire des téléchargements », explique Ludovic Pognon, PDG de l'entreprise. Rapidement, le marché évolue, porté par les évolutions technologiques et les besoins de communication des entreprises. « En 2006, nous avons été contactés par La Fourchette qui commençait dans la confirmation de réservations ». Le sms devient aussi un moyen de diffuser des annonces publicitaires.

Au départ, SMS Mode propose une plateforme en s'appuyant sur des intermédiaires qui se chargent de se connecter aux opérateurs et d'envoyer les sms. « Nous faisions le lien entre ces intermédiaires et les clients ». Une tâche qui est internalisée au début des années 2010 afin de mieux maîtriser les prix et la qualité de service.

Du petit commerçant à Doctolib

Aujourd'hui, l'entreprise compte douze salariés. Son panel de clients est varié. « On travaille pour des petits commerçants qui ont besoin d'annoncer des soldes comme pour de grosses enseignes comme Marionnaud qui envoient des millions de sms. On a aussi des startups ou d'anciennes startups devenues de grosses machines comme Doctolib ».

SMS Mode travaille aussi à l'international en jouant l'intermédiaire pour des entreprises étrangères qui auraient besoin de se connecter à des opérateurs français pour leurs clients locaux. Pour se développer sur ce terrain, elle s'appuie sur l'association GMSA qui regroupe tous les opérateurs mondiaux et dont elle est membre associé. Elle dispose par ailleurs d'une antenne en Espagne en lien avec tout le monde hispanophone, et d'une autre au Canada pour le côté anglo-saxon. Ce développement international est récent, deux ans à peine, mais il représente déjà 10 à 20 % de son chiffre d'affaire.

A l'avenir, elle aimerait regarder de plus près ce qu'il se passe en Asie. « L'an prochain, nous participerons à un grand salon là-bas. L'idée est de voir ce qu'il s'y fait, de faire une veille technologique et pourquoi pas de transférer ici des technologies novatrices ».

Côté modèle économique, si la PME proposait initialement une tarification au sms, elle a depuis revu sa formule avec un système d'abonnement. « Cela permet aux clients de bénéficier de tarifs plus bas sur l'envoi de sms et de disposer de services supplémentaires tels que la location d'un numéro de téléphone, la gestion des sms reçus ou encore l'inscription pour des listes d'informations ».

A la conquête des nouvelles innovations mobiles

Son modèle ayant été affiné et son développement commercial bien entamé, SMS Mode dispose désormais, selon son PDG, « d'une taille suffisante pour investir et se projeter vers l'avenir ». Ce qui implique de se positionner sur d'autres technologies que le sms, bien que celui-ci ait toujours la côte de par sa simplicité d'utilisation, même hors connexion. « On cherche à devenir une plateforme omnicanal qui intègre  Whataspp ou le RSC », RSC pour Rich communication service. Encore en développement, cette technologie consiste en une amélioration du sms avec la possibilité d'envoyer facilement des images ou carrousels d'images, des propositions de réponse ... etc. Pour l'heure, seuls 20 % des téléphones seraient compatibles. « On devrait atteindre 50 % d'ici la fin d'année prochaine ». SMS Mode est impliquée dans des projets pilotes.

A plus long terme, elle songe aussi aux robots conversationnels qui permettent d'automatiser les réponses aux questions des clients et d'engager une conversation grâce à l'intelligence artificielle. « Nous allons entrer dans une phase au cours de laquelle on va embaucher du monde ». Trois personnes devraient être recrutées l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2020 à 8:48 :
Mieux que les escrocs qui ont pris en otages nos téléphones fixes, certes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :