Wenity exporte sa plateforme aux Etats-Unis

Spécialiste de la gestion de communautés, la startup basée à Sophia-Antipolis fait ses premiers pas à l'international en embarquant sa solution outre-Atlantique, précisément en Californie. Une internationalisation qui intervient après une consolidation du marché domestique. Et qui valide le pivot réalisé il y a deux ans.
(Crédits : DR)

Avant, Wenity c'était Studeal et c'est le monde étudiant que la jeune pousse adressait via une solution de gestion capable d'administrer tout ce qui concerne le quotidien des associations estudiantines... Un premier segment porteur de succès mais qui n'a rapidement pas suffit à la soif de croissance de la startup.

Conscient que sa solution pouvait aussi adresser d'autres secteurs, Studeal pivote alors et change de braquet. Change aussi de nom et devient Wenity. L'objectif est alors d'adresser toutes sortes de communautés, professionnelles majoritairement. Un positionnement qui fait aussi rapidement la preuve de son appétence.

"Notre produit est modulable et personnalisable, ce qui constitue ses deux atouts", explique David Bouquet, son co-fondateur et dirigeant. "N'importe qui, sans compétence technique, peut animer sa communauté et de gérer l'ensemble des modules qui sont intégrés dans la plateforme".

Conforter l'offre existante

Et c'est précisément ce que souhaitait atteindre David Bouquet. "Notre objectif était de créer un point de contact unique", qui permette de gérer la base client, la comptabilité, les groupes, le site vitrine, la messagerie, les réseaux sociaux...

Et tout cela donc, pour adresser principalement les communautés qui ont "besoin de structurer leurs échanges, internes et externes". L'idée étant aussi d'offrir une personnalisation adaptée. "Nous avons créé un moule qui s'adapte à chaque communauté".

Si le concept de base ne change pas, les remontées terrain ont permis à Wenity s'améliorer encore sa solution. Notamment en ce qui concerne les modules proposés, une quinzaine actullement. Ainsi un module cowdfunding a-t-il intégré à la plateforme, activable si besoin.  Mais c'est la demande récurrente d'une application mobile qui occupe actuellement les équipes de la startup. Car c'est là l'autre demande venue du terrain. "Le sentiment d'appartenance est un sentiment qui se développe par l'usage mobile", commente David Bouquet. L'application sera disponible d'ici la fin de l'année, et sera reliée à la plateforme.

La Californie, terrain de jeu pour accélérer

Mais le développement de Wenity se structure en dehors de terrain de jeu français. C'est aux Etats-Unis que la startup a posé des jalons en début d'année. Précisément en Californie où l'implication des communautés dans la vie quotidienne est forte et où les dons aux structures non-profit atteint 400 M$ chaque année. "Les Californiens sont des early adopters", souligne David Bouquet, c'est-à-dire très friands des nouvelles technologies et des nouveaux outils mis sur le marché. Si la concurrence n'est pas inexistante, Wenity est persuadée que sa croissance passe par l'Etat californien, "un Etat très tourné vers l'entreprenariat et l'innovation". Une levée de fonds pourrait venir booster le développement de la jeune pousse, qui finalise des contrats pour montrer "que nous répondons à un besoin et que notre modèle est scalable".

Devenir assistant virtuel

A terme, Wenity entend être reconnu comme "l'assistant virtuel des communautés". Pour cela, "nous construisons les briques une à une". 1,5 M€ a été investi dans le développement de la plateforme. En parallèle de l'aventure nord-américaine, le développement se poursuit en France auprès des grands comptes et des communautés. "Nous grandissons avec nos clients", dit aussi David Bouquet. Wenity, qui ne communique pas sur son chiffre d'affaires, emploie 12 personnes.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.