Christophe Bouchet : "La part méridionale est importante dans le rachat de l'OM"

Depuis plus de 24 heures, la Cité phocéenne et le France entière ne bruissent plus que des rumeurs sur le rachat de l'Olympique de Marseille. Cantona, Tapie, Diouf… Les noms se succèdent et les scénarii s'échafaudent. L'ancien président de l'OM, lui, appose sa vision dépassionnée du débat. Tête froide et arguments posés.
(Crédits : Reuters)

Qui pour l'OM ? Depuis l'officialisation de la vente du club par Margarita Louis-Dreyfus ce mercredi 13 avril, c'est la question qui agite non seulement le microcosme du foot marseillais mais bien au-delà, celui du football tout court. Inévitablement sont évoqués les noms des anciens présidents, ceux des célèbres joueurs passés par le club, certains ayant une double qualité, celle d'être aussi originaire de la ville. Ce qui laisse forcément place à toutes les idées et rajoute de la passion à la passion. Fin connaisseur - et pour cause, il a présidé le club de 2002 à 2004 - Christophe Bouchet a évidemment un avis sur le sujet. Le timing choisi par Margarita Louis-Dreyfus ? Pas la peine d'aller chercher midi à 14h, pour lui l'explication est limpide. "Margarita a 53 ans, deux nouveau-nés, trois grands enfants, un nouveau mari. Une nouvelle vie. L'OM est loin de ses préoccupations, ce n'est pas un sujet affectif". On peut reconnaître à l'héritière de Robert Louis-Dreyfus d'avoir tenu son engagement après le décès de son mari. Sans doute l'ambiance peu amène, pour ne pas dire délétère, qui entoure le club ces dernières semaines n'est pas étrangère à sa décision. D'autant plus quand on est mère de famille. Il y aura donc une vie après l'OM pour MLD.

Retour vers le futur

Il a une vie après l'OM, mais évidemment le nom de Bernard Tapie revient en boucle. Le propriétaire de La Provence retrouvera-t-il le chemin du Vélodrome ? Lui, dit non. "Tapie ne dit ni jamais faux, ni jamais vrai" analyse Christophe Bouchet qui connaît parfaitement l'homme pour avoir publié trois livres sur lui dont "L'Olympique de Marseille : les années Tapie" aux éditions Solar en 2000. "Oui, Bernard Tapie a envie. Mais ce n'est pas le moment. Est-ce que les collectivités le laisseraient faire ? Pas sûr". Saurait-il inspirer suffisamment confiance à de possibles investisseurs ? Interrogé également sur un retour sur la Canebière, Eric Cantona, l'enfant du pays, a aussi dit non. Le nom de son frère, Jean-Marie, agent de joueur à Marseille, circule également. "Si Cantona a dit non, ce sera non", dit Christophe Bouchet.

Statut juridique

Élément peu connu mais stratégique pour la suite des événements, la structure juridique du club s'appuie sur deux jambes. Il y a d'une part, la société anonyme sportive professionnelle (SASP) dont l'actionnaire principal est Margarita Louis-Dreyfus. Il y a d'autre part l'association OM qui gère le centre de formation et les stages entre autres mais qui surtout possède la licence d'affiliation à la Fédération Française de football. La SASP ne peut donc pas agir sans l'association. Laquelle est présidée par Jean-Pierre Foucault, et laquelle ne fait rien "sans le blanc-seing de la collectivité". Autrement dit sans l'aval de la Ville donc du premier magistrat de celle-ci, Jean-Claude Gaudin.

Pape aussi

Quand on évoque Jean-Pierre Foucault on pense inévitablement à Pape Diouf, président de l'OM de 2005 à 2009. Le duo a créé ensemble en octobre 2010, l'Institut Européen du journalisme à Marseille. "Jean-Pierre Foucault est un homme intelligent et bienveillant" note Christophe Bouchet. Pape Diouf lui "regarde le dossier". Attentivement.

Machine à laver

"L'OM est comme une machine à laver. Quand on met le doigt dedans, on ne sait pas quand on va en ressortir, ni dans quel état. L'OM déchaîne les passions. Il faut bâtir le rachat du club autour d'un projet dans lequel la part méridionale est importante. Cela fait dix ans que l'on sent que c'est un élément important. Or cela fait trente ans que l'OM joue l'extérieur", analyse encore Christophe Bouchet.

Quant au prix, zéro, 120 M€ ou 20 M€, tout est possible. "Le prix est dans la tête de Margarita Louis-Dreyfus". Des solutions "devraient poindre ses prochaines semaines". Locales, bien sûr.

A suivre en direct dès 9h15 - Aix-Marseille Zéro Carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.