Comment Marc Pietri a réussi le pari des Docks

La rénovation de ce bâtiment historique marseillais, c'est lui qui l'a imaginée. En voulant en faire un lieu de vie et non un centre commercial traditionnel, le PDG de Constructa semble avoir trouvé la formule magique. Deux mois après son ouverture, la fréquentation a dépassé le million.
Les Docks, le pari réussi de Marc Pietri à Marseille.
Les Docks, le pari réussi de Marc Pietri à Marseille. (Crédits : DR)

Marc Pietri est aussi connu pour sa capacité à s'atteler à des projets d'envergure que pour son côté visionnaire. Les Docks n'ont pas dérogé à la règle. D'autant que l'opération réhabilitation correspondait à un vrai pari. Marc Pietri a cru dans le potentiel de l'endroit à un moment où Marseille n'avait pas encore commencé sa transfiguration. Il faut dire qu'à l'époque ce professionnel de l'immobilier revenait des Etats-Unis et que les Docks version 2015 ont puisé leur inspiration, entre autre, chez Cocowalk, le premier centre "festif" installé à Miami et qu'il avait déjà imaginé.

Lieu de vie

Les Docks, c'est un chantier qui a duré plus de deux ans, réunissant 18 entreprises en sous-traitance et donc une certaine façon d'envisager l'offre commerciale, davantage dans la tendance lieu de vie villageois plutôt que centre commercial épuré de toute âme. "Nous avons cassé les règles" résume Marc Pietri. D'où cette architecture particulière, faite d'espaces, de palmiers et de mosaïques posées à la main et des commerces divers, entre créateurs indépendants, enseignes nationales, clubs de sport, fooding, conciergerie, marché couvert... Un parti pris qui semble avoir réussi son coup puisque deux mois après son ouverture officielle, les Docks ont été fréquentés par un million de personnes.

Validation de concept

Ce chiffre valide-t-il le concept ?

"Les Docks ont été adoptés par les Marseillais", se réjouit Marc Pietri, "ce qui est une bonne nouvelle car nous vivons dans une société qui aime les choses préformées. Ici, 100 % des commerces sont des commerces indépendants, ce qui signifie qu'il y a un vrai engagement. Il n'y a pas de petits commerces, il y a des commerçants".

Situés à quelques mètres à peine des Terrasses du Port, centre-commercial du groupe Hammerson inauguré il y a un an, Les Docks semblent aussi jouer à fond la carte de la saine concurrence, et même un peu plus. Ce qui faisait partie de la stratégie de Marc Pietri. "Nous avons toujours voulu être complémentaires".

J'ai fait un rêve

Aujourd'hui 20 % de la surface reste à commercialiser.

"Je rêve d'avoir un commissaire-priseur, un grand libraire qui serait capable de faire de la pédagogie auprès des enfants du quartier, qui serait un ferment culturel. Un établissement bancaire, une agence de voyage qui serait innovante, La Poste ou la SNCF seraient les bienvenus".

Car Marc Pietri en bon visionnaire, assure que "le commerce de centre-ville sera à l'origine de la renaissance des villes". Le concept en tout cas a déjà dépassé les frontières puisque des investisseurs chinois ont fait savoir leur intérêt pour dupliquer le modèle à domicile.

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.