Ce que l’arrivée de Bruno Desloques à la direction générale signifie de la stratégie du Palais des Festivals de Cannes

En recrutant celui qui assurait la direction des parcs des expositions de Paris Nord Villepinte et de Paris Le Bourget, la SEMEC – la société d’économie mixte qui gère la structure cannoise – envoie un message assez clair, celui de sa volonté de continuer à engranger de la croissance, dans un contexte concurrentiel que la crise a exacerbé, où les notions de récurrence, de fidélisation et d’innovation sont majeurs.
(Crédits : Fabre)

Une nomination annoncée en plein milieu de l'été, mais qui est loin de passer inaperçue tout autant qu'elle est loin d'être dépourvue de sens. L'arrivée de Bruno Desloques à la direction générale du Palais des Festivals et des Congrès de Cannes est en effet de nature à concentrer les attentions. Car on ne recrute pas l'ancien directeur des parcs des expositions de Paris Nord Villepinte et du Bourget sans stratégie définie. Ce dont on sait que la SEMEC, la société d'économie mixte qui gère le Palais des Festivals et des Congrès, n'est sans nul doute, pas dépourvue.

Conforter la relance... et la destination

Alors que le contexte économique semble - malgré tous les voyants qui ne clignotent pas vert - plutôt dans une phase de relance confortée, la stratégie justement pèse encore davantage peut-être de tout son poids.

Jusqu'à présent c'est Didier Boidin, ancien président des hôteliers de Cannes, qui était parti sous d'autres cieux, qui avait été choisi pour accompagner le plan de développement du Palais, vrai bras armé économique de la Ville de Cannes. Didier Boidin connaissait particulièrement bien les spécificités cannoises, son expérience par ailleurs l'ayant aussi nourri de ce qui pouvait être dupliqué au sein de la structure.

Bruno Desloques arrive avec une expérience assez riche, multiple et complémentaire. Si elle commence dans le secteur de l'immobilier, au sein d'Unibail Rodamco (dont il sera l'un des directeurs régionaux) elle se poursuit ensuite au sein de Viparis, gestionnaire de sites de congrès et d'exposition (filiale à 50% respectivement d'Unibail Rodamco Westfield et de la CCI Paris Île de France NDLR) où il assure la direction de deux mastodondes dans le secteur, Paris Nord Villepinte et Paris Le Bourget.

Le premier, installé sur près de 250.000 m2 avec 9 halls et 42 salles de conférence est très orienté BtoB. Le second, disposant de 80.000 m2 de 5 halls et 6 salles, est, par nature et ADN, très orienté aéronautique.

Deux profils qui ne sont pas tant éloignés de ce qu'est le Palais des Festivals et des Congrès : un lieu qui accueille de nombreux rendez-vous BtoB et non des moindres comme le MIPIM, le CannesLions ou le MAPIC et qui se veut aussi de plus en plus spécialisé sur des verticales ou des thématiques comme tend à le démontrer l'un des tous derniers salons créé, celui consacré à l'intelligence artificielle.

Le levier du développement durable

Autre élément et expérience qu'apporte Bruno Desloques, celle d'une approche développement durable. Fin 2021, Viparis et GL Events s'associaient pour une démarche bas carbone partagée, le second louant au premier 8.000 m2 de l'un de ses halls afin d'y entreposer le matériel nécessaire à l'un des événements BtoB le plus couru de la filière mode, Première Vision Paris, et ce, pour éviter le bal incessant des 500 poids lourds mobilisés pour les deux éditions annuelles du salon. Autant dire que Cannes, qui est la première destination en tourisme d'affaires après Paris et qui reçoit moult manifestations ne peut qu'y trouver de l'inspiration, d'autant plus que le Palais des Festivals s'est engagé depuis 2019 dans le programme « Destinations Internationales Responsables ».

Lire aussiJean-Michel Arnaud - Palais des Festivals : « La raison d'être, ce n'est pas de la com, c'est une stratégie »

Surtout, l'arrivée de Bruno Desloques intervient alors qu'une prochaine DSP doit lier la SEMEC et la Ville de Cannes. Le parfait moment pour monter en gamme, dessiner des objectifs d'envergure, alors même que la volonté du président de la SEMEC, Jean-Michel Arnaud est de faire du Palais une entreprise à mission. Alors que pour la deuxième année consécutive - elle avait empoté le titre l'an dernier - Cannes est en finale des World Travel Awards..

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.