thecamp : Graduate et Whatthecamp font cause commune face à Polizzi

Alors que le projet porté par Kevin Polizzi – dont aucun détail n’a été officiellement communiqué – est entré en négociation exclusive jusqu’à ce 30 mai pour la reprise du « campus du futur » basé à Aix-en-Provence, les deux projets qui avaient également posé candidature ont réuni leurs visions et ce qui constitue, pour eux, leurs atouts. Convaincus de porter un vrai projet utile pour le territoire.

5 mn

(Crédits : © DR GOLEM IMAGES POUR THECAMP CORINNE VEZZONI ET ASSOCIÉS ARCHITECTES)

Quel avenir pour thecamp ? Sujet au centre des discussions ces derniers mois, l'avenir du campus du futur, tel qu'il s'est auto-proclamé, continue d'interroger. Si Kevin Polizzi, le fondateur de Jaguar Network - société qu'il ne dirige plus désormais - est entré en négociations exclusives, pour une période qui se conclut ce 30 mai, avec le Crédit Agricole Provence Alpes et son directeur général, Serge Magdeleine - aux manettes des négociations en tant que partenaire fondateur -, les deux projets qui avaient également émergé et fait acte de candidature à la reprise, se sont rapprochés via leur porteur respectif, Ashargin Poiré pour Whatthecamp et Hervé Estampes pour Graduate.

Quand l'un avait pour projet de faire du lieu un endroit dédié aux industries culturelles et créatives, désireux de créer une véritable filière qui manque à Provence Alpes Côte d'Azur en y intégrant NFT, jeux vidéo, studio de post-production..., l'autre imaginait y installer des formations, initiale comme continue, avec une approche pédagogique et numérique présentée comme innovante.

Lire aussi 6 mnthecamp : une reprise, des projets et (enfin) un futur ?

Alliance et stratégies

Deux dessins d'un futur pour thecamp assez différents sur le papier mais qui pourtant font désormais cause commune. Car il y a, d'après Ashargin Poiré et Hervé Estampes, des atouts que chacun possède et qui méritent d'être mis ensemble. C'est ce que défend Hervé Estampes, originaire de Marseille, qui a été, entre autres, directeur général de l'AFPA. Et qui s'appuie sur ce qu'il est ressorti de l'appréciation des différents projets pour affirmer que « Whatthecamp avait le meilleur projet, Graduate, le meilleur plan financier ».

Une bonne raison pour celui qui co-préside Graduate, cabinet de conseil en formation pour les entreprises et qui est une filiale du cabinet de conseil Leyton, d'ouvrir des échanges et d'entamer un dialogue. « Il existe un intérêt pour une offre commune qui pourrait se construire », affirme Hervé Estampes. Une offre qui mérite « d'être creusée » et qui prendrait en compte le meilleur des deux projets, intégrant à la filière des industries créatives, celle des écoles, incluant offre de restauration et hôtelière...

Un rapprochement somme toute logique pour Ashargin Poiré, qui s'interroge sur la raison qui a fait la préférence aller au projet de Kevin Polizzi, toujours tenu secret, et qui souhaiterait voir la proposition commune construite avec Hervé Estampes, avoir une chance d'être considérée. « Ce que nous demandons c'est une égalité des chances ».

Un projet commun qui a été redéfini, qui a rencontré des partenaires pouvant possiblement rejoindre thecamp, ce qui est, par exemple, le cas de l'Ecole de Design que porte Stéphane Salord. Les industries créatives, la formation adaptée aux nouveaux usages - comprendre pouvant se faire aussi en mode remote -... « nous sommes dans une filière d'excellence », plaide Ashargin Poiré.

De l'importance du plan financier

Deux questions, cependant, sous-tendent la reprise. Quid du financement du tout et d'un retour à l'équilibre financier, sachant que le business-modèle de thecamp n'a pas pu apporter l'oxygène financier prévu. Certes la crise a joué son rôle, ne rendant pas possible les déplacements et les interactions « en vrai », fragilisant un programme qui n'a cessé de tenter de s'adapter. Mais c'est sans doute, la perte de son fondateur, Frédéric Chevalier, et de sa vision qui ont fragilisé, dès son inauguration, celui qui se voulait être le campus du futur. Une vision que le fondateur de HighCo, l'entreprise qui lui permettra de devenir le plus jeune dirigeant d'une société cotée en Bourse, avait ancrée en lui, thecamp étant un projet au long cours. Difficile aussi de poursuivre un projet alors que celui-ci n'a même pas fait encore ses premiers pas.

Un projet qui avait su « emmener » de multiples partenaires et non des moindres, d'Air France à la Caisse des Dépôts, de Sodexo à Accor, de La Poste à Gares&Connexions, entraînant aussi les acteurs publics, tels la Région, le Département des Bouches-du-Rhône, la métropole Aix-Marseille Provence... Certains acteurs qui aimeraient récupérer les sommes investies, le sujet de la dette publique étant à la fois l'un des nœuds du dossier et un sujet quasi tabou.

S'il n'est ni le meilleur projet ni le mieux disant financièrement, pourquoi le projet mené par Kevin Polizzi a-t-il convaincu une seconde fois, une première période d'exclusivité lui ayant déjà été accordée en 2021 ?

Autre sujet pas moins abordé, celui de la possibilité de bénéficier d'une réserve foncière, non utilisée mais qui figure bien dans le périmètre de thecamp, soit près de deux hectares supplémentaires qui pourraient venir soutenir un projet viable.

Lire aussi 4 mnthecamp : à quoi pourrait ressembler la V2

Et après ?

Si ce 30 mai, le projet de Kevin Polizzi est définitivement retenu, restera à en connaître les tenants et les aboutissants. Et son potentiel pour véritablement redonner un avenir à un lieu à nul autre pareil, tant de par sa localisation au pied de la Sainte-Victoire que pour son architecture particulière.

Quel avenir aussi pour le projet commun co-construit par le spécialiste des industries créatives - Ashargin Poiré - et celui de la formation innovante - Hervé Estampes ? A défaut de thecamp, pourrait-il voir le jour ailleurs sur le territoire ? On ne niera pas que la filière des industries culturelles et créatives - hyper-atomisée - a tout ce qu'il faut pour retrouver une première place, face à une voisine occitane et montpelliéraine, notamment, très bien structurée. Deux projets (d'avenir) pour le prix d'un ?

5 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.