Provence Zéro Carbone : l’industrie durable, quelles réalités et perspectives ?

Verte, décarbonée, innovante, l’industrie est engagée dans un processus qui la voit s’ouvrir à de nouveaux métiers, s’appuyer sur les technologies, encourager la R&D et devenir un pilier non seulement économique mais vecteur d’attractivité. Hydrogène vert, mobilité douce et mobilité en commun, transport maritime… sont autant de sujets qui seront abordés ce 25 novembre lors du forum Provence Zéro Carbone organisé par La Tribune, en direct de l’Etang de Berre.

2 mn

Le monde industriel change, évolue, poussé par les exigences environnementales et, a contrario de ce que l'on imagine encore trop, sait pleinement s'engager dans une transition verte, durable et innovante, devenant aussi chercheur et apporteur de solutions.

L'industrie dans les Bouches-du-Rhône est plurielle, de l'aéronautique à la micro-électronique, mais elle s'est aussi très vite tournée vers l'innovation. On en veut pour preuve ces projets depuis longtemps en maturation comme PIICTO qui avait déjà compris que la transition énergétique était l'avenir. L'électrique a fait émerger des pépites et des startups. L'hydrogène concentre également les attentions, rassemble les industriels et le projet de Masshylia, porté par TotalEnergies et Engie est l'un de ceux qui replacent la France - bien au-delà du seul département des Bouches-du-Rhône - sur l'échiquier européen.

 Les enjeux prioritaires

L'hydrogène vert, mieux que l'hydrogène gris est prometteur : tiendra-t-il et surtout peut-il tenir ses promesses ?

Vilipendé, montré du doigt et pourtant engagé dans une transition depuis de nombreuses années, le transport maritime est tourné vers la transition comme un seul homme, regarde les innovations disponibles, expérimente... Si les croisières sont souvent sur le devant de la scène, c'est aussi des grands groupes que vient l'impulsion, l'effet d'entraînement.

Territoire compliqué d'un point de vue des déplacements, la mobilité est l'enjeu majeur, essentiel, celui qui nourrit l'attractivité et peut capter les investissements exogènes, mais c'est avant tout celui qui concerne au quotidien un territoire tout entier. Transport en commun, mobilité individuelle, toutes les solutions sont appréhendées, mais doivent être coordonnées.

Tout cela pousse à se projeter dans un avenir bien plus lointain où transition, économie circulaire et décarbonation ont pris leur place. Comment les PMI, les ETI et les grands groupes peuvent y travailler de concert ? Où mettre le curseur ?

Autant de sujets abordés ce 25 novembre lors du Provence Zéro Carbone en présence notamment de Martine Vassal, présidente du Département des Bouches-du-Rhône et présidente d'Aix-Marseille Provence, de Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Aix-Marseille Provence, de Claire Martin. Directeur Central RSE CMA CGM, de Anne-Sophie Alsif, chef économiste de BDO France, professeur d'économie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d'Anne-Marie Perez, déléguée régionale France Hydrogène, directrice du pôle de compétitivité Capénergies, de Charles Mahé, directeur général d'Indigo Weel, de Jean-Michel Diaz, président du GMIF.

Programme et inscriptions ici

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.