« Nous devons attirer les entreprises exogènes sur le territoire » (Philippe Korcia, président UPE 13)

L’INVITE ECO. Relance, leviers à activer pour améliorer le business et donc contribuer à une santé consolidée des TPE PME, favoriser les liens étroits avec les grands groupes… pour le patron des patrons des Bouches-du-Rhône, la reprise est là, la confiance aussi, à condition de bien négocier le virage du remboursement des dettes.

4 mn

(Crédits : DR)

314 défaillances d'entreprises au second trimestre, selon l'INSEE, c'est « toujours 30% de moins que ce que l'on a connu en 2019 » souligne Philippe Korcia. Le président de l'UPE13 qui souligne néanmoins qu'il existe « un vrai risque pour 2022 » lié au remboursement des PGE et autres prêts. Cependant, « nous sommes confiant car les entreprises du territoire sont majoritairement des entreprises familiales et qu'elles possèdent un socle solide en termes de fonds propres qui vont leur permettre de traverser cette crise ».

Le président du syndicat patronal redessine le contexte du tissu économique des Bouches-du-Rhône constitué de 85% de TPE PME de moins de 25 salariés et affirme que l'état de santé général est bon, avec un rebond du chiffre d'affaires qui fait du bien à l'économie territoriale.

Créer une force centrifuge

Dans le même ordre d'idée et dans une volonté d'encourager la reprise, le rapprochement entre petites et moyennes entreprises et grands groupes « est une force que nous voulions mettre en place », souligne Philippe Korcia. « Cela dynamise le business, des volants d'affaires sont en train de se créer ».

Sur les dispositifs mis en place par l'Etat, dont le plan de sortie de crise, permettent l'étalement des dettes sur dix ans, PGE y compris, ceux-ci concernent majoritairement les PME souligne le président de l'UPE13, « pas toutes les entreprises », ce qui peut laisser les plus modestes sans solution idoine. « Il va falloir aussi les aider aussi les petites entreprises ».

Philippe Korcia insiste cependant sur un dispositif particulier, celui qui offre la capacité aux banques de monter au capital des entreprises. « Cela reste un dispositif cher, une possibilité que les chefs d'entreprises n'acceptent pas facilement, mais cela reste une piste à explorer ».

Les CCI, accélérateur de développement

Dans ce contexte de reprise/relance, tous les leviers sont bons à activer. Et les CCI en font largement partie.

« L'idée que je me fais des chambres de commerce et d'industrie c'est qu'elles doivent être des accélérateurs pour notre économie. Elles doivent faciliter les choses, être un guichet unique quand l'Etat prend des décisions. J'aimerais que les CCI se concentrent sur l'attractivité du territoire. Qu'elles permettent à des entreprises exogènes de venir s'installer chez nous, car nous avons des possibilités de développement à offrir à ces entreprises ».

Autre levier à ne pas ignorer, celui des financements venus de l'Europe, qui donnent une capacité de redistribution de richesse pour « créer de la valeur et de l'emploi ».

Consolider la chaîne de valeur

L'emploi qui est toujours une problématique centrale pour les entreprises toutes tailles et tous secteurs confondus. Sur ce point, la convention signée avec Pôle Emploi a pour but d'inciter les compétences à se positionner sur des postes, à aller vers les entreprises, et cela alors que la réforme de l'assurance-chômage entre en vigueur.

« Il est primordial d'avoir de vrais talents pour faire croître les entreprises et disposer de la valeur ajoutée nécessaire pour augmenter les salaires », insiste Philippe Korcia.

Un acteur économique chaque semaine

Pour rappel, depuis ce début novembre, La Tribune et BFM Marseille s'unissent pour proposer chaque semaine une chronique éco, baptisée Marseille Business, qui décrypte l'économie du territoire, ses enjeux, ses défis, les réussites et les problématiques. Tous les mardis, un invité vient apporter son éclairage sur une thématique précise.

La chronique est animée par Sophie Hebrard pour BFM Marseille et Laurence Bottero, rédactrice en chef du bureau Provence Alpes Côte d'Azur du quotidien économique La Tribune.

BFM MARSEILLE PROVENCE: canal 30 de TNT Régionale, les box canal 284/516 (SFR), 375 (Orange), 362 (Bouygues), 916 (Free) , sur bfmmarseille.com, en replay sur la plateforme gratuite VOD "RMC BFM PLAY" et l'application dédiée à télécharger.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.