Le Cercle des Dirigeants, ce think tank qui réfléchit au devenir d’Aix-Marseille

Ni club business, ni club d’entrepreneurs mais plutôt collectif qui réfléchit, il vise à réunir acteurs de la sphère publique et acteurs du privé autour de thèmes qui crantent le futur de la deuxième métropole de France. Avec une vision qui serait de faire du territoire une capitale « sociale » avant d’être une capitale économique.

4 mn

(Crédits : DR)

Réfléchir sur l'avenir et poser des jalons, c'est ce que revendique le Cercle des Dirigeants. Constitué en 2019, il a depuis, pris ses marques et du poids, assez discrètement. Mais le contexte économico-social qui entoure la deuxième métropole de France le pousse à mieux faire savoir les réflexions qu'il mène. La venue - et les propos - du président Emmanuel Macron en terre phocéenne début septembre n'y sont pas totalement étrangers. On reconnaîtra qu'il y avait, aussi, une sorte de « momentum ».

Ni club d'affaires, ni club d'entreprises, piloté sans gouvernance ni président, ni parrainage, le Cercle des Dirigeants se voit plutôt comme « un collectif qui réunit les dirigeants du public et du privé autour de sujets qui concernent l'intérêt général du territoire », résume Didier Davitian, qui en l'un des co-fondateurs. Et l'alliage public-privé à son importance, car « le clivage entre les deux n'a plus de sens ». Un club qui pratique aussi la neutralité politique « absolue ». Et la « bienveillance ».

Recréer le dialogue

Il faut dire que les sujets qui concernent l'avenir d'Aix-Marseille sont à la fois nombreux, pas toujours simples même si évidents sur le papier et qu'ils sont structurants, qu'il s'agisse de mobilité, d'urbanisme ou de rayonnement. Croiser les réflexions est donc un exercice essentiel pour faire converger le socle commun.

« Le pouvoir se gagne par les idées. Et faire émerger les idées, c'est la priorité du think tank », refit Didier Davitian. « Ensuite, il faut savoir comment on les défend. Rien ne sert d'être en opposition car cela ne sert jamais l'intérêt général ». A Marseille, début septembre, c'était aussi un peu le message d'Emmanuel Macron...

Le dialogue, le Club des Dirigeants le nourri au travers de déjeuners avec des experts, de matinales, qui ont lieu tous les semestres et par les « rendez-vous de l'avenir », un format nouveau, lancé il y a peu, autour d'une thématique aussi vaste que stratégique : celle de Marseille et de la Méditerranée. Mais le Club rédige aussi des notes confidentielles et gracieusement à destination des décideurs publics.

Le périmètre métropolitain, le périmètre « humain »

Deuxième métropole de France, très regardée - et pas que depuis que le président de la République y vient - Aix-Marseille est perçue par bien des décideurs, publics comme privés, comme le laboratoire idéal pour expérimenter et tester, même si l'idée de laboratoire semble galvaudée. Mais il y a de l'idée dans le fait d'expérimenter, de tenter des initiatives, d'oser que le territoire par sa structure, son histoire, son potentiel aussi apparaît comme idéal, à la juste taille. « L'échelle de la métropole est une échelle assez humaine » dit justement Didier Davitian.

Le modèle environnemental ?

Quand on réfléchit au modèle de demain, quel peut être, quel doit être celui d'Aix-Marseille ? On la dit très euroméditerranéenne. Très économique aussi. « Aix-Marseille a un rôle à jouer dans le domaine social et environnemental. C'est un modèle qui peut s'exporter. Et en exportant ces valeurs-là, elle peut devenir une capitale économique », analyse Didier Davitian. Qui rappelle que les projets en matière environnementale et sociale ne manquent pas, justement sur le territoire. Ce qui n'est pas un hasard. Aix-Marseille qui peut devenir un pôle d'excellence de résolution des problèmes sociaux. Et aussi de venir un modèle sur l'inclusion, « au sens large. Ce qui veut dire que cela concerne la diversité, le handicap ou les personnes défavorisées ». Aix-Marseille, souvent mal perçue, surtout d'ailleurs, possède un réel potentiel, le constat est largement partagé. Un potentiel qui ne demande qu'à s'exprimer. La parole et le partage d'idées pourraient donc être la première brique pour poser les bases d'une métropole modèle...

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.