Carole Ory – Enedis : « On attend de nous d’investir au bon endroit, au bon moment »

Distribuer l’électricité n’empêche pas de chercher à expérimenter pour anticiper les usages en se servant des nouvelles technologies existantes. C’est la vision de ce que l’entreprise publique doit apporter au-delà de ses missions régaliennes que défend la directrice territoriale des Alpes-Maritimes qui multiplie les opérations dédiées, notamment autour de l’auto-consommation collective, que ce soit en ville comme en territoire de montagne. Dans un contexte où la transition énergétique est de toutes les (vastes) préoccupations.

5 mn

(Crédits : DR)

En novembre 2020, c'est une offre de flexibilité rémunérée qui était déployée dans le Mercantour, à Isola, sur le territoire de la Métropole Nice Côte d'Azur avec comme objectif de montrer comment la fragilité énergétique du territoire pouvait être accompagnée et même renforcée en s'appuyant ce que la technique permet. En décembre, c'est du côté de Mouans-Sartoux, près de Grasse, qu'une opération d'autoconsommation collective était initiée, opération dite de grande ampleur parce qu'elle concerne 10 bâtiments publics sur un périmètre de 2 km. En mai dernier, Prioréno était déployé à Grasse. Une autre expérimentation bien plus large encore parce qu'elle embarque aux côtés d'Enedis, la Banque des Territoires et la Ville de Grasse. Ici, il est question de s'appuyer sur la data électrique pour identifier les points prioritaires du parc immobilier public devant faire l'objet de rénovation. En détails, ce sont 2.000 giga octets de données relevées, examinées et étudiées qui permettent de fournir un outil de pilotage précis aux collectivités. Enedis apporte la technologie de son compteur communicant. Pour la Ville, c'est un outil d'aide à la décision loin d'être négligeable puisque évitant les choix imprécis. Et la Banque des Territoires apporte le financement nécessaire, lorsqu'il le faut.

Apporter des solutions personnalisées

« Mon métier c'est la création de valeur », explique Carole Ory, répondant ainsi aux interrogations qui pourraient se former face à un Enedis qui pourrait « dépasser » son périmètre. « Nous sommes une entreprise publique, présente partout en France. Localement on peut faire plus et mieux. Ce que l'on attend de nous, c'est avant tout d'investir au bon endroit, au bon moment, mais ce n'est pas suffisant ».

Pour le dire autrement, Enedis apporte son expertise, son conseil, à la collectivité ensuite de décider d'y aller ou pas. « L'objectif est aussi d'apporter du service nouveau et sur-mesure », ajoute Carole Ory, plaidant pour une attractivité du territoire renforcée ce qui qui doit se faire avec « des offres innovantes, des services propres au territoire ». Le tout, dit la directrice territoriale des Alpes-Maritimes, « en se plaçant du point de vue de la collectivité, du client ou du partenaire, pour répondre à un besoin ».

Pour cela, la connaissance dudit territoire - mieux, du terrain - est obligatoire. Ainsi est-il possible d'apporter les solutions de transition écologique les plus adaptées à la situation considérée, quelque que soit le domaine : rénovation énergétique, mobilité électrique, optimisation de logistique urbaine, développement des EnR...

Respecter le territoire

Et derrière la volonté d'apparaître comme apporteur de solutions, il ne faut pas y voir la volonté de commercialiser. « Nous ne vendons rien, nous voulons simplement co-construire et fédérer, à plusieurs partenaires, comme les collectivités, le milieu académique, les filières, les associations... pour renforcer l'attractivité du territoire. Nos partenaires doivent pouvoir compter sur nous d'amont en aval et pour cela nous nous appuyons à la fois sur notre expertise nationale et locale. Nous co-construisons les projets, c'est cela qui crée localement une forte valeur ajoutée ».

Ainsi, Flex Moutain, le projet déployé à Isola 2000, a été pensé avec la CRE et avec les ressources nationales d'Enedis en appui. « Nous essayons d'anticiper avec le territoire tout en étant respectueux des règles et de la loi. Anticiper signifie avoir un coup d'avance ».

A Grasse, le projet Prioréno s'inscrit bien dans le projet Action cœur de ville que porte par exemple la Banque des Territoires et fait écho, en même temps, au plan de relance. « Nous nous sommes posés la question de savoir comment initier un partenariat de nouvelle génération avec la Banque des Territoires, qui apporte des données patrimoniales, l'idée étant de nous adosser à un grand partenaire, en croisant les données de consommation électrique. Prioréno est un système de modélisation qui a permis d'identifier sur 210 bâtiments, la dizaine de ceux qui consomment le plus ».

Optimiser la logistique urbaine aussi

Mais la transition écologique et numérique n'est pas que le fait de problématiques au long cours, elle concerne aussi du court terme, comme par exemple, la gestion quotidienne lors de pics de fréquentation touristique. Un sujet que connaissent bien certaines citées comme Saint-Tropez ou Cannes. « Les flux touristiques engendrent une variabilité de population qui exige d'adapter les infrastructures publiques », note Carole Ory. Navettes de bus, ramassage scolaire, ordures ménagères... « Au travers de la donnée électrique nous définissons des profils de consommation qui permettent aux collectivités d'optimiser leurs ressources ». Sur ce point, un groupe de travail a été mis en place au niveau national, étudiant par quartiers les sujets d'impact des salons et congrès, les politiques de ramassage des ordures ménagères et des rotations de bus, ainsi que la précarité des situations énergétiques. Cannes bénéficie de ce service d'optimisation, en focusant sur 5 quartiers du centre-ville comme de la périphérie. « Nous travaillons sur une année afin d'être en pleine mesure du diagnostic. Nous apportons alors une solution clé en main ».

Et Carole Ory d'en revenir à une certaine vision du territoire. « L'idée est de créer de la valeur autre et de rendre le territoire attractif ». D'un point de vue énergétique, l'image de la Côte d'Azur s'est trouverait sans aucun doute mieux perçue...

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.