Economie : ces chiffres qui démontrent que, dans le Sud, la relance est déjà là

C’est le baromètre trimestriel, publié par l’Ordre des experts-comptables qui le dit : dans le bâtiment, dans l’artisanat, dans le commerce de détail de meubles ou dans l’industrie manufacturière, le premier trimestre s’est montré particulièrement positif. Un signal encourageant, même si les différents territoires n’en bénéficient pas de la même manière.

5 mn

(Crédits : DR)

Dans un contexte où il est question de plan de relance, le moindre indicateur est forcément scruté à la loupe. Quelle forme prendra l'économie ? De quel type sera la reprise ? Autant d'interrogations dont les réponses se dessinent à peine. Dans le Sud, le baromètre trimestriel publié par l'Ordre des experts-comptables Marseille PACA est de nature à encourager les acteurs économiques et les entreprises. Car les chiffres dévoilés sont bons. Parfois même très bons. Et ça fait du bien au moral en attendant que ça fasse aussi du bien à l'économie locale.

Parce qu'il est attaché à mesurer l'activité des PME - hors grands groupes qui viennent parfois fausser l'ensemble - ce baromètre dit donc dans les chiffres ce que la présidente de l'Ordre régional « sent » sur le terrain : une vraie reprise, des entreprises qui ont su être agiles et une perspective d'avenir sinon serein tout au moins positive. Un seul chiffre, déjà, donne le ton : le +6,6% d'augmentation du chiffre d'affaires en rapport avec la même période l'année précédente.

La proximité et le service... les valeurs qiui se confirment

Sans grande surprise, la construction ainsi que la maçonnerie générale et le gros œuvre enregistrent respectivement +11,7% et +12,9%. Les chantiers, il est vrai, sont nombreux en région, entre rénovation urbaine et nouveaux projets. Figure peut-être aussi un léger effet de rattrapage de la période « confinée ». Mais comme le veut l'adage, le bâtiment qui va bien c'est l'économie qui sourit.

Avec +16%, le commerce continue de voir son activité progresser. Un effet collatéral positif de la crise qui a clairement rebattu les cartes en termes d'approvisionnement, que ce soit pour l'alimentaire, les biens de consommation quotidien et même pour les meubles comme le prouve le +40,7% réalisé par le commerce de détail de meubles. L'effet confinement et envie de changement de décoration jouent forcément ainsi que le même effet de rattrapage probable des périodes de fermeture. Il sera intéressant d'observer ces données dans les six prochains mois, ce qui permettra de mesurer si les habitudes d'approvisionnement en proximité demeurent ancrées... ou pas.

Dans le même esprit, le secteur de l'artisanat a retrouvé une audience et un intérêt auprès du consommateur. Celui de l'aménagement paysager particulièrement, comme le souligne le 10,7% produit durant les premiers mois de 2021. Une conséquence là encore, liée aux besoins de prendre soin de son chez-soi, exacerbés par le confinement.

Colette Weizman en est persuadée, la crise a « réveillé l'esprit citoyen, les Français ont envie de donner un coup de pouce à l'économie locale ». Et la présidente de l'Ordre régional de faire remarquer le bon comportement également des agences immobilières avec un +14% qui confirme le rebond perçu les mois précédents.

L'industrie, toujours locomotive

Si les services de proximité ont donc retrouvé une part du gâteau de l'économie locale, l'industrie, qui a, en quelque sorte, pris le relais du tourisme, confirme ainsi être un pilier difficilement ébranlable. En témoigne ce 17,3% qui est en fait un réel bond, bien meilleur même que la moyenne nationale. Voilà qui valide les efforts que les industriels produisent pour s'emparer des enjeux de l'industrie 4.0, de la numérisation et de l'innovation. Dans le même ordre d'idées le retour de la croissance pour les entreprises de transports et de l'entreposage - à 9,2 M d'augmentation de chiffre d'affaires - est clairement un signe d'activité en relance.

Évidemment, la relance n'a pas le même goût pour les différents départements qui constituent Provence Alpes Côte d'Azur. Le Var, qui est le département en croissance, voit les TPE PME de son périmètre engranger un chiffre d'affaires en hausse de 10,4%. Ce que réalisent à peu près aussi les entreprises voisines des Bouches-du-Rhône, à 9,5%. Le Vaucluse, très actif, suit le mouvement avec une hausse du chiffre d'affaires des TPE PME de l'ordre de 8,9%. Du côté des Alpes-Maritimes et des Alpes de Haute-Provence, on reprend mais plus doucement, les hausses respectives des chiffres d'affaires se situant respectivement à 2,2% et 1 ,6%. Plus inquiétante, est en revanche, la baisse de l'activité assez forte - à -17,8% - pour les petites et moyennes entreprises des Hautes-Alpes.

Défaillances : le tsunami ou pas ?

Ces bonnes nouvelles sont-elles l'arbre qui cache la forêt ? Faut-il s'attendre à un effet rebond négatif ? Au raz-de-marée moult fois prédit depuis le début de la crise, des procédures collectives signant la fin des aventures entreprenariales ? Pour Colette Weizman, certainement pas. Et pour celle qui a été juge au tribunal de commerce de Marseille pendant plusieurs années, si hausse des défaillances il y aura, elle sera étalée dans le temps. « Le quoi qu'il en coûte a très bien fonctionné. Même s'il y a eu des trous dans la raquette, les aides ont été présentes et ont permis aux entreprises de tenir le coup. Restent bien sûr, toujours, les zombies et les voyous, mais je ne prévois pas de tsunami ». Et en présidente d'Ordre des experts-comptables, de rappeler que « les chiffres sont têtus » et que le consommer local, entré dans les us et coutumes, devrait continuer à porter l'activité des entreprises. A mesurer... dans trois mois.

5 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.