Lionel Canesi, les 100 jours d’un président et la volonté « d’être utile »

Président du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, l’ancien président de l’Ordre en Provence Alpes Côte d’Azur est désormais au plus près des centres de décision. Et son credo reste inchangé : aller vite, bien, et surtout réellement faire comprendre le rôle stratégique que peut jouer l’expert-comptable auprès des décideurs économiques et politiques. Le contexte actuel s’y prête l’enjeu va bien au-delà de la relance.

3 mn

(Crédits : DR)

Lionel Canesi est - comme on dit dans le Sud - « monté » à Paris. Pour la bonne cause. Celle de la profession qu'il représente et qui est, comme il l'a maintes fois martelé lorsqu'il présidait l'Ordre régional Sud, un peu à la croisée des chemins, à la fois face à l'empreinte du numérique, au besoin d'attractivité des jeunes et au rôle réel que l'expert-comptable joue auprès du chef d'entreprise.

 Servir l'économie

Et c'est bien ce rôle là que le contexte économique actuel pousse, prioritairement. Plus d'an après le début de la crise sanitaire et le premier déconfinement, alors que la relance est plus que jamais d'actualité, la façon dont les entreprises vont s'emparer de ce redémarrage est primordial, à court et moyen terme.

La situation - délicate, peu aisée, à multiples enjeux - n'est pas pour déplaire à Lionel Canesi. Il le dit lui-même, il préfère être « un capitaine dans la tempête plutôt que par temps calme ». Agir « être utile et servir l'économie dans cette période charnière ».

S'il est arrivé à la présidence du Conseil supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables avec un programme, c'est sur le terrain que cet ancien footballeur se sent le plus à l'aise. « J'ai voulu rencontrer les acteurs économiques mais pas simplement pour me présenter, mais en arrivant avec des propositions concrètes ». Ce sont les 50 propositions formulées en début d'année. Une façon « de créer la confiance et la crédibilité ». Une façon de passer « du corporatisme à l'utile ».

Résoudre les équations

Auprès des TPE PME de France, « nous sommes les économistes du quotidien », insiste-t-il. Utile est sans soute le terme qui revient le plus souvent dans le discours de Lionel Canesi. Qui veut continuer à démontrer, très concrètement « l'utilité de l'expert-comptable à l'économie ». Le président du Conseil supérieur n'est-il pas celui qui peut aussi parler à l'oreille de Bercy ? En apportant la connaissance terrain - on ne change pas les fondamentaux - c'est la meilleure façon de voir les lois et dispositifs être véritablement utiles aux millions d'entrepreneurs de l'Hexagone.

« Ce qui me plaît, c'est de résoudre des équations », confirme Lionel Canesi. Parce que parfois l'idée parfaite sur le papier, celle qui va sacrément aider le dirigeant, est difficile à retranscrire dans la vie législative. Demande de trouver le bon véhicule. Ce qui frustre un président soucieux d'être dans l'action et la réaction.

Participer au débat

Si Lionel Canesi veut aller vite, s'il vit sa présidence « comme un marathon au rythme d'un sprint » c'est que « nous avons déjà perdu assez de temps ». La métaphore sportive n'en n'est pas qu'une puisque c'est aussi par le sport que le président évacue la fatigue mentale et... réfléchit. « Le sport est une belle école de la vie ». Malgré tout, même s'il côtoie les ministres et les acteurs économiques nationaux, c'est « le contact avec les confrères qui me manquent ». C'est aussi être dans la démonstration active, « monter sur un ring pour écouter, convaincre et échanger ».

Le tempo politico-économique lui est finalement favorable. Les élections régionales - on rappelle que les régions sont le chef de file de l'économie - sont un moment pour précisément faire entendre la voix du terrain. « Une grande partie de la relance va venir des territoires. Il est important que la profession participe au débatNous devons être toujours présents dans le débat économique ».

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.