Joël Briot, le plein d’énergie

Professionnel de l’immobilier, venu de la géophysique et passé par le BTP, le fondateur d’Immalliance, basé à Marseille, voit dans la transition énergétique plus qu’une opportunité, clairement une nouvelle façon de construire et plus largement de penser. Et parce que le sujet est transversal et une préoccupation commune, la création d’une fondation dédiée, ambitionne de permettre le partage d’initiatives et de bonnes idées.

3 mn

(Crédits : DR)

« Rien ne m'y prédestinait », en rit presque Joël Briot. Diplômé en géo-physique, passé par une école d'ingénieur, c'est chez Bouygues qu'il entame une carrière de conducteur de travaux. Un détour par les Etats-Unis lui permet d'obtenir un Master en modélisation numérique des nappes phréatiques. Son premier sujet c'est les ouvrages d'art. Pas encore vraiment de l'immobilier.... Après dix années passées dans le bâtiment et les travaux publics, il bifurque vers la maîtrise d'ouvrage, l'envie de passer un peu de l'autre côté. « Lorsque vous êtes entrepreneur vous répondez aux appels d'offres mais vous ne voyez pas forcément l'application concrète dans l'économie de la France », explique-t-il. Le terrain avant tout. Et c'est précisément en effectuant du suivi de chantier pour les promoteurs qu'il effectue un premier vrai pas dans l'immobilier. Avant d'y aller à pieds joints. Mais à sa manière.

Aider l'autre

Après avoir créé Pilotimmo en 2004, il lance Immalliance en 2012 avec comme idée de réunir sous un même nom, les différents services associés au secteur. Question de qualité de service, dit-il. « Je fais de la promotion immobilière pour aider l'autre ». Le concept d'Immalliance se conforte, grandit et aujourd'hui, franchit allègrement le périmètre des Bouches-du-Rhône. « Nous rayonnons dans le grand Sud-Est, nous avons 2.500 logements en développement ». Un succès qui l'étonne presque mais dont il se réjouit. « Nous sommes constamment dans l'investissement. Nous conservons l'agilité de nos premiers jours, la souplesse de la liberté ». Et une volonté, celle « d'inventer le produit ad hoc, le produit approprié. Nous n'arrivons pas avec un produit tout prêt. Nos projets accordent une véritable importance à l'humain ».

A l'environnement aussi. Le symbole de l'abeille en forme de cœur qui figure sur le logo d'Immalliance, est un clin d'œil à la biodiversité, maltraitée. « L'humain et la biodiversité sont deux valeurs qui nous motivent », redit-il encore.

Startup de l'immobilier

Et puis voilà, « à force de travailler les sujets de transition écologique, une idée est née ». Forgée par l'expérience et le constat que « seul on ne fait pas grand-chose ». Ainsi émerge l'idée d'une fondation. Une fondation et pas une association. Une fondation dans laquelle une partie des bénéfices d'Immalliance sont reversés. 100.000 euros ont ainsi été investis pour donner vie à l'idée, baptisée après un brainstorming avec les équipes, Cap Ô Vert. Un directeur a été recruté, un lieu dédié, choisi. Un lieu pour recevoir et faire-savoir. Aux entreprises de la filière mais pas seulement, à toutes celles qui s'intéressent à la transition écologique et aux jeunes, bien sûr, comme les groupes scolaires.

« L'idée est de recevoir et d'interroger ceux qui font ou qui ont des idées sur la transition écologique, pour inspirer les autres, étoffer, connecter, créer des groupes de travail pour avancer ».

Cap Ô Vert que Joël Briot envisage comme une « startup de l'immobilier » qu'il veut ouvrir à la profession. Et pour démontrer encore mieux, s'il le faut, « Immalliance mettra ses chantiers à disposition si besoin ».

A la question de quel avenir il envisage pour Cap Ô Vert à horizon de deux ans, Joël Briot dit tout son enthousiasme et son envie de « fédérer au niveau régional, de travailler de vrais sujets transition, des thèmes transverses ». Et puis aussi de planter des graines de Cap Ô Vert ailleurs, à Lyon, Bordeaux.... « Je veux être le relais privé d'une volonté publique ». Sans transition.

3 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.