Quels enjeux pour l’hydrogène dans le Sud ?

 |  | 741 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Pixabay)
Désormais dotée d’une déléguée régionale France Hydrogène – Anne-Marie Perez, par ailleurs DG du pôle Capénergie – Provence Alpes Côte d’Azur va pouvoir mieux prendre sa place sur la scène nationale, faire connaître ses projets, accélérer sur les usages, notamment en s’appuyant sur des acteurs tels que les places portuaires, les industriels ou les collectivités. Sans oublier la notion de compétitivité élargie aussi.

L'hydrogène est pour Capénergies un sujet primordial depuis 2018 et la création alors d'un club dédié, baptisé H2. A l'époque, 15 projets ont émergé en deux ans, mobilisant 150 M€ d'investissement et 20 M€ d'aides. C'est donc assez logiquement que la casquette de représentante de France Hydrogène en région Sud échoie à Anne-Marie Perez. Et la nouvelle madame Hydrogène ne cache rien des enjeux qui concernent le territoire de Provence Alpes Côte d'Azur, ni face à une structuration interne, ni face à la concurrence d'autres régions.

La Tribune - Quel est l'objectif de la désignation de délégués régionaux France Hydrogène ?

Anne-Marie Perez - L'objectif est clairement d'accélérer la croissance de la filière et les projets. Pour que l'hydrogène se développe, il faut massifier les usages. Faire également mieux dialoguer à la maille régionale, mieux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2021 à 8:01 :
Oser appeler la Provence; la Côte d'Azur, les Alpes région SUD il faut s'appeler Muselier pour avoir sali le nom de cette région. Nous nous en souviendrons en 2021

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :