A Nice, les fournisseurs du CHR (re) montent au créneau

 |  | 522 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Constitué en consortium en décembre dernier, les TPE PME dont l’activité est essentiellement tournée vers les secteurs de l’hôtellerie-restauration se sentent bien esseulées face à une activité économique dont la reprise ne pointe pas le bout de son nez. D’autant qu’a contrario de leurs clients, les aides de l’Etat… il n’y a pas.

L'ire ne s'est pas calmée avec la trêve des confiseurs. Pire, le discours ce 7 janvier du Premier Ministre Jean Castex et l'absence d'annonce d'un calendrier de reprise de l'activité en a remis une couche. Car telle sœur Anne, les TPE PME - tout comme leurs clients - ne voient toujours rien venir. Et ne rien voir venir signifie nouveau coup porté au chiffre d'affaires. D'autant que - et c'est là le nœud de la colère des fournisseurs de CHR - aucune aide de l'Etat ne leur est accordée. Et que les confinements successifs empêchent les investissements prévus par leurs clients avec un effet domino des plus...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :