Jean-Baptiste Pietri, navigateur du ciel

 |  | 723 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Guillaume Jahan de Lestang)
Venu à l’entreprenariat presque sans le vouloir et parce que c’était avant tout une rencontre humaine, ce pur niçois comme son nom de l’indique pas, navigue dans l’univers du drone avec discrétion mais avec aussi beaucoup de passion. Et si rien ne le prédestinait à investir cet univers plus complexe qu’il n’y paraît, il en connaît les rouages, la technicité et surtout l’énorme potentiel. Pas tout à fait exploré (encore) comme il faudrait.

Il se dit « fils de Nice » et n'imaginez même pas le contredire. Jean-Baptiste Pietri est « 100% niçois », même si nom est, comme il le dit en plaisantant, « bien originaire de l'île d'en face ». Comprendre la Corse.

Niçois et donc très fier de l'être Jean-Baptiste Pietri revendique aussi avoir fait le « vrai choix de rester » à Nice. Ses premiers pas d'étudiant s'orientent vers l'industrie du luxe et de la publicité. Des premiers pas professionnels l'emmènent d'abord du côté de l'hôtellerie. Puis c'est l'univers de la communication, à Monaco, au sein d'une agence reconnue où il devient directeur de clientèle. L'aventure dure presque trois ans. C'est la rencontre avec Sabri Ben Hassen qui est celle qui va tout faire basculer. Ce passionné d'aéromodélisme est le premier à percevoir le potentiel du drone, un nouveau « joujou »...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :