Les Hautes-Alpes veulent aussi faire connaître leur attrait économique

Identifié pour ses activités de loisirs, le département souhaite également attirer les entreprises sur son territoire. Alors que le tissu économique est très lié au tourisme, notamment le ski, l'agence de développement des Hautes-Alpes s'active pour développer une filière liée aux énergies renouvelables et renforcer celle dédiée à l'agro-alimentaire.

3 mn

(Crédits : DR)

"Notre département a une vitalité économique et démographique très importante dans la région", défend Yvan Chaix. Le directeur de l'agence de développement des Hautes-Alpes (ADDET), en charge de la politique d'attractivité des entreprises, veut casser les idées reçues qui concernent son territoire. "Nous sommes bien connus notamment grâce à des grands sites qui parlent à tous, mais cet aspect peut être en décalage avec les motivations d'un dirigeant pour installer son entreprise", explique-t-il.

En clair, les Hautes-Alpes sont avant tout associées au parc national des Ecrins, aux pistes de ski, au lac de Serre-Ponçon et à ses différentes activités de loisir. "Nous devons dire qu'il y a des opportunités économiques", souligne Yvan Chaix. De la communication et du lobbying menés avec les nombreux acteurs économiques locaux. "Avec les trois chambres consulaires, l'UPE et les fédérations professionnelles nous effectuons un travail de promotion et de structuration", enchaîne-t-il.

Les trois incubateurs du département permettent notamment de clarifier le discours autour de pôles économiques. Cela passe également par l'aménagement de l'immobilier d'entreprises, la mise en place de tarifs favorables et le développement d'infrastructures comme la fibre optique. Autant d'atouts, en plus de celui de la qualité de vie, qui doivent compenser l'éloignement aux grandes métropoles du sud de la région.

Lire aussi : Comment Gaaap fait fructifier l'innovation alpine

Montée en gamme et nouvelles filières

Le département présente un tissu économique méconnu. "Il se compose de TPE et PME, nous n'avons aucune structure de taille intermédiaire", décrit Yvan Chaix. Les plus gros chiffres d'affaires, qui tournent autour des 50 millions d'euros, sont générés par des quincailleries, hypermarché ou vendeurs de voitures. Pourtant, le taux de chômage (7,9% en 2019) y est le plus faible en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les Hautes-Alpes se caractérisent également par une population faible, avec 140 000 personnes habitant il s'agit du troisième département le moins peuplé de France.

Pour ce territoire alpin, le principal moteur économique est le tourisme qui pèse 30% des emplois et de la richesse. Les deux-tiers de cette activité sont liés au ski et à la saison d'hiver.

Lire aussi : Comment les Hautes-Alpes ont nourri leur stratégie touristique

Derrière le poids lourd du tourisme, l'agriculture et l'agroalimentaire suivent. A eu deux, ils représentent 12% des emplois et de la richesse. "Nos autres filières sont dans le BTP, l'aéronautique où nous avons des sociétés très pointues et l'énergie", détaille le directeur de l'ADDET. Malgré une proximité avec l'Italie et l'Isère, le département se tourne pour son activité économique "naturellement" plus vers la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Pour l'agence de développement, sa mission d'attractivité s'oriente vers les filières historiques mais aussi sur des nouvelles. "Nous misons beaucoup cette année sur les énergies renouvelables, où nous avons du potentiel avec l'hydraulique et le photovoltaïque, et l'agro-alimentaire où nous nous repositionnons sur une gamme de produits de haute qualité en circuit de proximité", assure Yvan Chaix. Le patron du tourisme et de l'économie dans les Hautes-Alpes compte également sur la qualité de vie du département pour surfer sur le ras-le-bol de l'engorgement des agglomérations. Un phénomène qui s'accélère depuis le confinement.

3 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.