Estrosi, Muselier, Castaner, ces sudistes plébiscités pour "réinventer la France"

Ils sont respectivement 11ème et 19ème à égalité dans le classement issu du sondage IFOP pour La Tribune et Europe 1. Considérés comme pouvant être acteurs du monde d'après, le maire de Nice, le président de la Région Sud et le ministre de l'Intérieur, ex-maire de Forcalquier, ont un autre point commun, celui d'être appréciés des chefs d'entreprises.

5 mn

(Crédits : Eric Gaillard)

Il y a l'avant et l'après confinement. Et un jour, il y aura aussi l'après crise. Pour l'heure, ce sont bien les contours de cette dernière - quelle forme, quelle durée, quelle sévérité - qui interroge, inquiète et contribue à poser les bases de ce fameux monde d'après, avec des desiderata très arrêtés.

C'est ce que montre le sondage réalisé par l'Ifop pour La Tribune et Europe1, où il apparaît évident que façon de consommer, hygiène de vie, sorties, relation au travail sont bouleversées, remises en question, et pour beaucoup, à réinventer.

Pour façonner ce monde d'après, certains noms de la vie civile ou politique française sont perçus, plus ou moins fortement, comme pouvant être acteurs de cette période post-Covid-19.

Des acteurs auxquelles on ne s'attend pas forcément, à l'instar de Didier Raoult, considéré comme la troisième personnalité la plus à même d'apporter sa contribution à un monde tout nouveau.

Cependant le patron de l'IHU Infection Méditerranée n'est pas le seul Sudiste à être considéré comme capable d'apporter sa pierre à l'édifice.

Les chefs d'entreprises plébiscitent

Christian Estrosi, le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur, président délégué de la Région Sud, figure lui aussi dans le haut du classement. Ainsi 26 % des personnes interrogées lui font confiance pour réinventer la France. Et ce sont majoritairement les 18-24, à 41 %, qui lui accordent tout le crédit pour le faire. Les dirigeants d'entreprise sont par ailleurs dans la même dynamique, voyant à 28 % dans le profil et le parcours de celui qui a été Ministre de l'Industrie de Nicolas Sarkozy, un candidat sérieux pour poser les briques du monde nouveau. Prophète dans son pays, le premier magistrat de Nice recueille sans grande surprise le plus fort pourcentage de la part des habitants du Sud-Est, suivis, à 31 % par ceux de la région parisienne...

A noter que Christian Estrosi est à égalité avec Arnaud Montebourg et Yannick Jadot. L'un a aussi été ministre, plus précisément du Redressement productif, quand l'autre apparaît davantage comme le porte drapeau de la vague verte... Des profils somme toute très différents qui démontrent de la complexité à inventer les nouveaux modèles.

Un peu plus loin, c'est Renaud Muselier, l'actuel président de la Région Sud, qui émerge à la 19ème place. Un Renaud Muselier qui plaît aussi majoritairement aux 18-24 ans, à hauteur de 33 %, tout comme aux chefs d'entreprises, qui à 28 % le considèrent capable d'apporter sa pierre à l'édifice de ce nouveau monde. Bien évidemment, c'est à droite que la confiance est la plus forte, à 28 %. Et dans le Sud-est (21%) comme dans en région parisienne (20%) on ne doute pas des capacités de l'ancien député européen à s'isncrire dans le monde d'après.

Un Renaud Muselier qui est aussi à égalité avec un autre natif de Provence Alpes Côte d'Azur. Un certain Christophe Castaner, ancien élu régional bien avant l'aventure gouvernementale, candidat à la Région en 2015 face à une liste menée par un certain... Christian Estrosi. Lequel laissera son poste de président en 2017 à... Renaud Muselier.

L'ancien maire de Forcalquier recueille davantage de confiance du côté des habitants de la région parisienne (18%) et sans grande surprise, c'est du côté des partisans LREM et Modem qu'il fait le plein de suffrages, à 38 %.

Ministrables ou pas ?

S'ils ont tous connu déjà une aventure ministérielle - pour rappel Renaud Muselier  a été secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères, qui, à l'heure où se joue le remaniement ministériel, est susceptible de retrouver les ors de la République ?

Probablement pas Christian Estrosi. Si les responsabilités nationales l'ont comblé, son implication à Nice est totale. C'est d'ailleurs pour s'impliquer davantage dans la capitale azuréenne qu'il avait choisi de céder son fauteuil de président de Région à Renaud Muselier. A Nice, il entame son troisième mandat avec des enjeux de continuité de développement des projets urbanistiques, notamment, du côté de la Plaine du Var et du centre-ville. Il y a aussi la gestion de la crise, qui impacte notamment fortement le tourisme, axe essentiel de l'activité économique locale. On voit donc mal Christian Estrosi choisir de s'impliquer dans le prochain gouvernement.

Du côté de Marseille et du conseil régional, Renaud Muselier ne dirait peut-être pas non à un nouveau destin national. A la tête de Provence Alpes Côte d'Azur, il a su prendre sa place, se révélant dans ce rôle de patron de région. N'hésitant pas, et sn côté méditerranéen en bien connu, à dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Sa gestion de la crise, d'un point de vue économique, a été constante et son plan Marshall, conséquent. Probablement candidat à sa succession lors des prochaines Régionales, se laissera-t-il tenté, si on lui propose, de s'impliquer nationalement ?

Quant à Christophe Castaner, le souvent décrié ministre de l'Intérieur, sera-t-il reconduit dans ses fonctions ? Ou d'autres aventures en région le tentent-il ? La nomination d'un Premier ministre issu de la voisine Occitanie prouve que les compétences sont aussi en région... Pou rappel, le sud-est est aussi représenté par la ministre de la Recherche et de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. Absente du sondage Ifop mais peut-être pas des petits papiers d'Emmanuel Macron.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/08/2020 à 13:51
Signaler
Castaner pour réinventer la France (en discothèque) !!!!! La blague est excellente !!! 😂😂😂

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.