Pourquoi la stratégie de Provence Promotion conforte l'attractivité du territoire

 |  | 888 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : F. Moura)
Avec une année 2019 très performante et des projets qui, malgré le contexte économique particulier, se confirment en grande majorité, Aix-Marseille Provence et le Pays d'Arles appuient leur capacité à capter les investissements. Le numérique, la santé et le maritime étant des figures de proue confirmées. Mais il est surtout question de stratégie et celle de l'agence d'attractivité pivote aussi pour s'adapter.

2019 demeurera dans l'Histoire comme l'année charnière. D'abord par ses bons résultats, "meilleure année depuis 7 ans", précise bien Philippe Stéfanini, le directeur général de l'agence d'attractivité, 80 entreprises ayant fait le choix de s'installer en Provence, représentant 1 935 emplois directs, avec évidemment l'incidence qui va sur les emplois indirects. Ensuite parce que la crise sanitaire, puis le confinement et la crise économique modifient sensiblement l'approche stratégique des marchés de la part de Provence Promotion.

Les filières renforcent le pouvoir d'attraction

Les bons résultats sont évidemment évocateurs des axes forts du territoire. C'est sans surprise que le maritime, l'aéronautique, le numérique et la santé apparaissent comme des filières suffisamment structurées pour donner envie aux entreprises exogènes de venir s'installer dans les Bouches-du-Rhône.

Ainsi le groupe canadien Magellan Aeropace a-t-il confirmé la reprise de l'usine SII basée à Marignane, comme ses 80 salariés. Ipsomedic, originaire de Bruxelles, a opté pour Marseille afin d'y installer son centre R&D et 10 personnes... On n'oublie pas l'installation de CEVA, passé dans le giron de CMA CGM et qui a embarqué avec son siège social, 200 salariés. Ni encore Croisières Maritimes et Voyages, qui a également choisi la Cité phocéenne pour y implanter son siège social, la compagnie anglaise proposant une offre appuyée sur des navires de taille moyenne, capables d'accueillir 800 passagers.

La santé confirme être une filière attractive, notamment, note Philippe Stefanini grâce à la présence de plusieurs plateformes thérapeutiques en neurologie ou travaillant sur le système nerveux central. La santé qui "nécessite une offre de logements appropriés", ce à quoi répondent ou vont répondre le projet Sainte Marguerite, One Life ou le futur biopark à Luminy.

L'aéronautique mécanique et le naval sont aussi des vecteurs de conquête, "en mécanique, parce qu'il possible de s'adresser à différents donneurs d'ordre".

Le numérique, invariablement, continue d'être l'un des secteurs qui jouent l'effet attraction. Pour preuve, sur les 80 projets concrétisés en 2019, 32 d'entre eux concerne une entreprise issue de cette filière, dont 1/3 d'origine étrangère. Ce qui correspond à 40% des implantations, mais aussi à 800 emplois, soit 42 % de l'ensemble des emplois créés. Et évidemment, la présence des câbles sous-marins comme des data centers constituent des atouts supplémentaires qui font la différence, Marseille étant un hub compétitif et remarqué. "Nice Sophia-Antipolis comme Aix-Marseille sont des territoires aimés par les entreprises du numérique. L'hyperconnectivité est un élément majeur. Le doublement de la connectivité en deux ans place la plaque marseillaise au 9ème rang mondial", détaille Philippe Stéfanini.

Quechen se poursuit, des intérêts français se manifestent

Des atouts, des écosystèmes, des talents qui expliquent aussi pourquoi les 80 projets actés ne sont fondamentalement pas remis en question. En effet, 88 % "vont se faire ou sont déjà ouverts", précise Philippe Stéfanini. Seuls 6 % des projets prévus sont reportés et 6 % suspendus ou annulés.

Et puis il y a aussi les bonnes nouvelles. Comme les discussions entamées avec Vastint, le fonds d'investissement d'Ikea qui après avoir analysé plus de 30 villes en Europe et certaines en France, devrait installer son siège social à Marseille. Vastint qui a des projets d'implantation d'hôtels à ossature bois, via une JV avec Marriott, sous enseigne Moxy. Sophia-Antipolis est d'ailleurs l'un des territoires prévus. Il y aussi le dossier Quechen, le n°3 de la silice pour pneus verts, originaire de Chine qui continue d'avancer, freiné évidemment par les conséquences de la crise sanitaire. "L'installation de Quechen demeure d'actualité. L'activité de production de silice fonctionne à 70 % de sa capacité. L'activité en Chine reprend. En Europe aussi, ça a redémarré. La silice pour pneus verts aura tout sa légitimité pour équipe le véhicule électrique", pointe Philippe Stéfanini. L'étude du design de l'usine qui doit s'ériger à Fos devrait reprendre en septembre.

Vastint en visite Marseille

Vastint en visite à Marseille où le fonds d'investissement compte établies son siège social

Dans les tuyaux également, les discussions entamées avec un groupe français d'envergure mondial spécialisé dans les composés chimiques pour le carburant vert, qui doit choisir entre une implantation en France ou aux Etats-Unis. Ou celles avec ce groupe industriel familial installé à Toulouse, spécialiste du ferroviaire qui pourrait installer deux usines dans les Bouches-du-Rhône.

Se recentrer sur les opportunités françaises

Mais fondamentalement, la crise a eu aussi un impact sur la stratégie de Provence Promotion. Jusqu'alors très tournée vers l'international, celle-ci regarde autrement le marché domestique. Plus fortement. "Sur les 80 projets réalisés, 45 sont d'origine française et 35 d'origine étrangère", détaille Philippe Stefanini qui précise une autre donnée, celle de la courbe ascendante des projets français en rapport avec l'ensemble des projets concrétisés. "Nous notons une croissance de 50 % ces 4 dernières années, soit une croissance plus rapide que la part des projets étrangers". Et le directeur général de Provence Promotion de rappeler, encore, que "l'offre des Bouches-du-Rhône est utile pour les ETI françaises dans le numérique ou l'industrie. A nous désormais de regarder nos prospects avec un prisme différent".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :