Simplon veut prendre sa place dans le monde d'après

Tournée vers les personnes éloignées de l'emploi qu'elle forme au numérique, l'entreprise solidaire d'utilité sociale déjà bien implantée à Cannes, Nice, Marseille, La Ciotat et Avignon veut conforter son positionnement expliquant que ce sont bien les métiers liés au numérique qui sont l'avenir de l'emploi. Et du monde de demain donc.

3 mn

(Crédits : iStock)

Le numérique a clairement démontré toute sa puissance et son agilité durant le confinement. Un constat qui doit pousser la réflexion plus loin, estime Laurence Bricteux, la directrice Simplon PACA, pour qui les métiers liés au numérique sont les métiers d'avenir et donc... ceux du monde de demain.

"La problématique numérique va devenir centrale" avance Laurence Bricteux Parce que les outils numériques ont démontré leur performance et entraîné des levées de verrous qui ne reviendront pas. Et parce que l'on ignore encore 85 % des métiers qui seront exercés d'ici 10 ans, un futur finalement très proche.

Dédiée aux personnes éloignées de l'emploi, Simplon - installée sur le territoire depuis septembre 2017 - voit aussi cette capacité à offrir un axe de reconversion être une valeur ajoutée dans les changements que subit le secteur de l'emploi.

Compléter les besoins, nourrir l'écosystème

Pour se faire, Laurence Bricteux sort les arguments. Evoque les formations de développement data et de développement web, la première étant d'ailleurs financée par la Région Sud. Annonce une formation préparée avec Microsoft - le partenariat dure depuis 4 ans - sur le sujet de data IA, orientée green. Ce qui va plutôt bien avec les sujets d'un numérique laissant moins d'empreinte dans son environnement. Testée à Paris, la formation, en alternance, initie notamment au deep learning, orienté smart city.

L'intelligence artificielle qui est un sujet transversal, sachant que sur le territoire, l'obtention par Nice Sophia-Antipolis d'un institut 3 IA doit permettre de générer des mutualisations et d'aider à nourrir l'écosystème en la matière. Laurence Bricteux confirme que des liens sont noués et des projets "forts dans les tuyaux".

"Nous avons également créé une formation avec Apple, appelée Apple Foundation Programme qui forme à la création d'applications mobiles, qui comprend l'UX Design et le développement mobile iOS avec Swift mais qui ajoute aussi des compétences transverses pour favoriser l'employabilité", ajoute la directrice Simplon PACA sachant que le programme vise particulièrement à combler les manques en s'adressant notamment aux femmes peu représentées dans le monde de la tech.

Des skills à activer

Une revue de détail du catalogue Simplon qui tend à démontrer que sur les sujets abordés et le public visés, l'entreprise a toute légitimité à apporter son expertise. Des modules consacrés à la sécurisation informatique, l'installation de logiciels sur son ordinateur, l'usage d'un drive... tous ces manques que le confinement a révélé, ont été mis en place. Est aussi active, la formation Welcode qui s'adresse plus particulièrement aux réfugiés ajoutant aux formations numériques des cours de français.

"Nous voulons apporter des skills à des personnes qui ne les activent pas" souligne Laurence Bricteux. "Sachant que 93 % des offres d'emploi requièrent une compétence numérique..."

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.