SNCM : Veolia ne remettra "pas un euro" dans la SNCM

Lors de présentation de ses résultats trimestriels, Antoine Frérot, le PDG du groupe, a réaffirmé que la seule solution pour sauver la compagnie maritime restait un redressement judiciaire. La multinationale française a annoncé une forte amélioration de ses performances au premier semestre avec une explosion de son bénéfice net.

Antoine Frérot, le PDG de Veolia, a maintenu sa position. Le groupe ne remettra "pas un euro" dans la SNCM, a-t-il déclaré jeudi lors d'une conférence téléphonique, en ajoutant que la seule solution pour sauver la compagnie maritime restait un redressement judiciaire.

Le 10 juillet 2014, un compromis avait été trouvé entre les salariés de la SNCM et la direction autour d'un texte excluant l'option du redressement judiciaire jusqu'au 31 octobre, le temps de finaliser un nouveau plan pour sauver la compagnie. Il avait mis fin à 16 jours de grève.

Veolia, co-actionnaire de Transdev, elle-même actionnaire principal de la SNCM (60 %), n'avait pas caché sa position sur ce moratoire de quatre mois. "Cela fait perdre du temps, et surtout, cela gaspille de l'argent" qui "aurait pu être utilisé pour mieux indemniser les salariés qui devront partir à la fin", avait déclaré Antoine Frérot le 10 juillet.


Le bénéfice net de Veolia explose

Dans ses résultats pour le premier semestre 2014, publiés ce jeudi 27 août, Veolia a annoncé un bénéfice net au premier semestre 2014 de 151 M€, soit un gain de 1 M€ par rapport à la même période en 2013 (1 million d'euros). L'année dernière, le groupe avait en effet été pénalisé par des éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires de la multinationale a atteint 11,2 Md€, en hausse de 1,4 % en données publiées et de 3 % à change constant, grâce notamment à une augmentation de l'activité de 5,6% au second trimestre.


Désendettement et réduction des coûts

"L'année 2014 est celle du tournant pour Veolia", a commenté Antoine Frérot.  "Le groupe tire les fruits, et de plus en plus fortement, de son plan de transformation, qui repose sur quatre éléments : le désendettement, la réduction des coûts, une réorganisation du groupe et l'évolution de notre stratégie commerciale", a-t-il expliqué. Veolia fait valoir qu'il a maintenu les objectifs du groupe pour 2014, à savoir une croissance du chiffre d'affaires, du résultat net récurrent et de la capacité d'autofinancement opérationnelle de l'ordre de 10 % (à change constant), et une baisse des frais financiers. Le groupe a par ailleurs confirmé son objectif de réduction de sa dette autour de 8 Md€ d'ici la fin de l'année.

Latribune.fr

Photo : Le 10 juillet 2014, un compromis avait été trouvé entre les salariés de la SNCM et la direction autour d'un texte excluant l'option du redressement judiciaire jusqu'au 31 octobre.

© Terzian

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.