Retrait de Veolia de la SNCM : Marc Dufour rassure ...

Faisant suite aux annonces récentes ? le retrait de Veolia, aux prises avec une rentabilité érodée et une dette trop lourde, de son activité dans les transports et donc de sa filiale Veolia Transdev*, actuel actionnaire de la SNCM ? le président du directoire de la compagnie marseillaise a jugé ?opportun? de calmer le jeu et faire le point ?sur un ensemble de nouvelles contrastées?.

Contrastées, pourquoi ? Certes, la SNCM est aujourd'hui dans une situation qu'elle n'avait pas connue depuis 10 ans. "Avec une offre augmentée de 12%, le taux de remplissage a progressé de 54% cet été (et de 20% sur l'année), 100% du service a été assuré et le taux de ponctualité a été de 87%. Nous avons en outre de bonnes perspectives puisque nous affichons un taux de réservation en croissance de 63% par rapport à la même date de l'an dernier. Nous enregistrons chaque mois 1,2 M€ de chiffre d'affaires de plus que nos prévisions", se réjouit Marc Dufour.

Mais pour autant, l'entreprise est aux prises avec quelques contrariétés. À commencer par des démêlées juridiques : d'une part, un contentieux avec Corsica Ferries sur l'octroi de la DSP, dont elle est l'actuelle délégataire, et à laquelle pourrait être mis un terme de manière anticipée dès l'année prochaine. "Sur ce point, nous allons déposer une requête en interprétation auprès de la Cour administrative d'appel". Une procédure qui permet indirectement de contester une décision au motif de son imprécision ou de la rédaction d'un jugement peu clair.

En prise avec son principal concurrent sur une deuxième action en justice, l'entreprise marseillaise va surtout devoir gérer la décision de son principal actionnaire (Veolia détient actuellement 66% du capital, contre 25% pour l'Etat et 9% par les salariés). "D'abord, les termes sont impropres. Il ne s'agit pas d'une cession mais d'une dilution dans un délai de deux ans". Lors d'une conférence de presse, le P.d-g de Veolia, Antoine Frérot, avait pourtant précisé que l'abandon de son activité transport se ferait "soit par vente, soit par dilution progressive".

Par ailleurs, a tenu à rassurer le dirigeant, Veolia et la Caisse des Dépôts ont chacun 50% du capital de Veolia Transdev (ndlr, groupe né de la fusion des deux partenaires en 2011) et la CDC s'est engagée à rester de manière durable sans rien s'interdire. Pour nous filiale, cela ne change rien si ce n'est que la CDC pourrait être actionnaire majoritaire. Et c'est même rassurant d'avoir comme partenaire un opérateur qui n'est pas soumis aux marchés financiers. Cela nous donnera les marges de manœuvre nécessaires face aux investissements que nous aurons à faire pour poursuivre l'évolution de notre modèle économique".

Restent plusieurs inconnues : la société sera-t-elle retenue par la future DSP ? Si oui, le sera-t-elle dans le périmètre actuel sachant que l'Office des Transports Corses n'a plus les moyens de la financer ? "95% de ce qui se consomme ou se fabrique sur l'Île passent par la mer. Le bon fonctionnement et le développement économique de ce territoire reposent sur une continuité et une régularité à l'année, et non de manière saisonnière. A fortiori pour les matières premières. La structuration de la DSP doit se faire au niveau du fret", donne-t-il en guise de réponses.

La société aura-t-elle, dans une conjoncture de pénurie de capitaux, les moyens de financer (un plan de développement estimé à 700 M€) sa nécessaire adaptation qui passera par un renouvellement de sa flotte et un changement du schéma d'exploitation ?

Aura-t-elle la possibilité de conclure un nouveau pacte social dans cette entreprise réputée pour ses rapports de force souvent musclés ?

Et enfin, si la SNCM n'obtient pas la DSP ? "C'est clair, on disparaîtra".

* Veolia Transdev a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros. La société emploie 119 000 personnes dans 28 pays.


A.D

Une publication du groupe Ecopresse

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.