Naturex a investi 12 M ? pour doubler sa surface

Emblématique de ces entreprises de taille intermédiaire qui font tant défaut au tissu d?entreprises hexagonales, exemplaire par la stratégie d?innovation et à l?international, Naturex fait souvent l?objet de visites ministérielles ou de candidats présidentiels en campagne. Samedi 31 mai, elle inaugurait une nouvelle extension de son siège social à Avignon. La 4e en 10 ans.

Emblématique de ces entreprises de taille intermédiaire qui font tant défaut au tissu d'entreprises hexagonales, exemplaire par la stratégie d'innovation et à l'international, Naturex fait souvent l'objet de visites ministérielles ou de candidats présidentiels en campagne. Samedi 1er juin, elle inaugurait une nouvelle extension de son siège social à Avignon. La 4e en 10 ans.

Si les résultats de l'entreprise n'autorisaient pas le moindre doute, ils ne pouvaient pas empêcher les interrogations suite au décès prématuré en septembre 2012 du fondateur et dirigeant Jacques Dikansky, dont la famille n'a souhaité ni prendre les commandes, ni garder ses parts dans l'entreprise. Le spécialiste des ingrédients naturels a été contraint de recomposer son capital. Désormais, la société financière Finasucre, propriété de la famille belge Lippens détient la quasi totalité de la holding historique SGD, qui possède 21 % du capital de la société et 27,5 % des droits de vote. Le reste est détenu par le fonds Caravelle (15,35 %) et par le public (l'entreprise est cotée depuis octobre 1996 sur NYSE Euronext à Paris, compartiment B). En dépit de ces modifications juridiques, Naturex, dont le siège social est basé à Agroparc à Avignon, a publié des résultats en croissance. Comme chaque année depuis sa création en 1992. L'entreprise, désormais présidée par Thierry Lambert et qui assurait jusqu'à présent la direction générale déléguée, a en effet multiplié son chiffre d'affaires par 25 en 20 ans : 299,8 M€ en 2012, en progression de 18,2 % avec un résultat opérationnel qui ressort à 35,9 M€ en hausse de 19,3% et un bénéfice net de 22,9 M€, en croissance de 47 %.

12 sociétés acquises en 12 ans
Pour animer ce développement, le groupe, qui possède 15 sites industriels (dont deux en France) et 20 bureaux commerciaux dans le monde, a fait l'acquisition en 12 ans de 12 sociétés ciblées lui permettant de mettre la main sur des produits à haute valeur ajoutée ou de se renforcer sur des marchés émergents. Ainsi de Burgundy (France et Espagne), Pektowin (Pologne), Valentine (Inde) et Decas Botanicla Synergies (États-Unis), laquelle lui a permis de devenir le leader mondial des extraits de cranberry. "Les acquisitions ont contribué pour 7 % à la croissance du chiffre d'affaires en 2012", avait déclaré le nouveau président au moment de la présentation des résultats.
Et c'est pour poursuivre cette stratégie de croissance externe que le Fonds stratégique d'investissement (FSI) a souscrit en janvier dernier 12 M€ à l'émission d'obligations convertibles de 18 M€ de Naturex (https://region-sud.latribune.fr/Actualites/Le-FSI-mise-sur-Naturex_1066.html)*. La filiale du groupe Caisse des Dépôts entre ainsi à hauteur de 2 % au capital de l'entreprise.

12 M€ investis
Ce 1er juin, le fabricant a inauguré une nouvelle extension de 10 000 m2 de son siège, où sont logés, outre les fonctions supports du groupe, la plate-forme centrale de R&D et l'outil industriel (380 personnes à Avignon). La 4e de son histoire. Ce nouvel ensemble, dont l'investissement a représenté 12 M€, permet "d'anticiper sereinement les évolutions du marché à la fois en termes de capacités de production et de stockage" ( 4 500 m² de surface de production et 1 000 m² de surface de stockage supplémentaires, ndlr), a fait valoir Thierry Lambert. "Une deuxième phase de l'extension devrait voir le jour d'ici 2015 avec le développement de deux zones. Au rez-de-chaussée, une halle pilote fera le lien entre le développement en laboratoire et la production industrielle. Elle comprendra des outils d'extraction et de purification. L'étage accueillera 2 espaces high-tech de démonstration produits et des laboratoires d'application".

Une rentabilité qui représente 8 % de son C.A
L'année 2013 s'annonce encourageante. Pour le premier trimestre 2013, l'entreprise a publié un chiffre d'affaires de 83,2 M€, en hausse de 13,2 % comparé à la même période de l'an dernier. Avec une rentabilité nette représentant 8 % du chiffre d'affaires. Le résultat net ressortait à 6,7 M€ contre 4,2 millions au 1er trimestre 2012. Si le secteur agro-alimentaire contribue encore à hauteur de 63 % du chiffre d'affaires et le nutraceutique à 31 % (compléments alimentaires et médicaments), le groupe vauclusien fait du marché de la cosmétique l'un de ses axes de développement prioritaires.

A.DESCAMPS
*Le groupe Naturex a levé 18 M€ sous forme d'Océanes, des obligations convertibles, dans le cadre d'un placement privé signé auprès du Fonds Stratégique d'Investissement (FSI) à hauteur de 12 M€, et de Salvepar (groupe Tikehau Capital) pour 6 M€.


En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.