MIPIM : "Le financement sera au c ? ur des problématiques"

Le Marché International des Professionnels de l'Immobilier (Mipim), qui se tient à Cannes du 12 au 15 mars, attend 20 000 participants. Avec en toile de fond, la crise des liquidités qui impose une nouvelle façon de penser l'immobilier. Entretien avec Filippo Rean, directeur du Mipim

 Il y aura 60 fonds de pension et fonds souverains présents au côté de 4 300 investisseurs internationaux. L'immobilier sort de la crise ?
Filippo Rean : C'est surtout la preuve qu'il demeure un actif essentiel. Ainsi le sommet RE-Invest réunira à huis clos plus de 30 fonds de pension et souverains afin de débattre des différentes stratégies d'investissement. L'enjeu est d'évoluer dans le contexte actuel en adaptant aussi bien les financements que les offres. C'est certain que le financement sera au cœur des problématiques du salon. Nous attendons 20 000 participants contre 19 400 l'an dernier, signe d'une forte mobilisation des acteurs immobiliers.

Qu'est ce qui va changer demain ?
F.R. : Les investisseurs se doivent de prendre en compte bien plus que le seul aspect financier de leurs biens immobiliers. L'accroissement de la rentabilité globale d'un bâtiment (fonctionnalité, durabilité...) est un défi majeur. C'est dire que tout projet devra désormais intégrer en amont le transport, la gestion des déchets, de l'eau, de l'énergie et les problématiques de qualité de vie de ses usagers. La construction de la ville de demain suppose l'émergence de nouveaux acteurs dont les solutions technologiques permettront aux bâtiments de répondre aux nouvelles exigences des utilisateurs et des investisseurs. Le Mayor's Think Tank, séminaire à huis clos, verra les représentants de plus de 60 collectivités locales de 20 pays partager leur savoir-faire en matière de durabilité urbaine.


 Quelle est la place de l'innovation dans l'immobilier ?
F.R. : Importante ! C'est pourquoi nous avons lancé le MIPIM Innovation Forum. Il accueillera un grand nombre de sociétés internationales telles que Cisco, GDF Suez, IBM, Tata Steel et Mitsubishi Electric, qui jouent un rôle de plus en plus important dans la proposition de solutions innovantes. L'un des temps forts est aussi l'exposition itinérante "Porous city - Open the tower", qui explore avec des tours en Lego de 3 mètres de haut, des concepts futuristes d'urbanisme imaginés par The Why Factory, un institut de recherche pour la ville du futur.


Propos recueillis par Laurence Bottero

Le Mipim en 2012

19 402 participants en 2012
1 863 sociétés exposantes
4 130 investisseurs individuels
1 650 P-d.g et présidents venus de 83 pays


Opération séduction des métropoles
Concurrence oblige, toutes les métropoles européennes - Oslo, Berlin, Paris, Stockholm, Barcelone... - seront présentes pour dévoiler leurs plus beaux atours. Londres, qui reste un marché attractif pour les investisseurs étrangers avec 14 Mds £ investis en 2012 dans l'immobilier de bureaux - a sorti l'artillerie lourde avec la venue de son maire, Boris Johnson qui tiendra une conférence sur les opportunités d'après JO. Les deux régionales de l'étape, Marseille et Nice, seront également présentes.


La logistique de demain
Secteur le plus performant ces 10 dernières années après l'immobilier commercial, actif convoité par les investisseurs, la logistique abordera au cours de conférences les défis qui l'attendent en 2013 : répondre à la croissance du e-commerce, rendre les délais de livraison plus rapides, réduire les distances parcourues et les rotations dont repenser les circuits, intégrer l'exigence écologique ...

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.