La R&D de SFR est à la Valentine

Filialisée à 100% au groupe SFR depuis le premier semestre 2010, la société marseillaise Efixo, basée à la Valentine, est à l?origine de la nouvelle Box que SFR a lancée tout récemment.

2 mn


La recherche et développement de l'opérateur SFR à la Valentine. Il eut été difficile de l'imaginer si l'opérateur n'avait pas communiqué sur le sujet, usant probablement de l'argument pour intéresser le chaland à sa nouvelle Box, plus design, économe en énergie, et surtout plus conviviale et intuitive. « Historiquement, nous sommes nés du rachat par Neuf de la partie R&D de la société Acom que j'avais moi-même créée. Acom est devenue Efixo en janvier 2009 quand les deux opérateurs ont fusionné leurs réseaux », explique Christophe Mansical, directeur général, qui réalise 80% de ses ventes (5,8 M€ en 2010) avec SFR, le solde avec des partenaires de l'opérateur français à l'instar de Monaco Telecom. « Soit nous nous engagions dans la commercialisation et pour cela, il fallait lever des fonds, soit nous trouvions un partenaire commercial pour pouvoir se consacrer exclusivement à la R&D», précise-t-il, une problématique familière aux entreprises de cette taille. Désormais filiale à 100% de SFR, la spécialiste fournit quasiment tous les produits relevant du CPU (processeur). « Nous fournissons le soft. SFR travaille également avec une autre société de R&D, Inovatel, près de Grenoble ».
Pour la nouvelle Box, la société avait reçu pour consignes de travailler sur l'autonomie, la rapidité, la puissance mais avec une consommation moindre et respectant les règles de l'éco conception. « 70% des composants sont recyclages. La consommation est passée de 12 à 7 watts en fonctionnement normal et peut descendre à 5 en mode économique. Nous avons un PDG d'origine allemande et donc à la fibre écologique », justifie Arnaud André, le chef de projet Neufbox, chez Efixo.
Pour accompagner le lancement de sa nouvelle offre, destinée à remplacer à terme les actuels concepts, SFR a investi dans l'aménagement urbain. 120 magasins (de 60 à 145 m2) recevront dans les 3 ans le nouveau concept qui privilégie une présentation en mise en situation. Un investissement de 2000€/m2 en moyenne hors investissements dans la remise à niveau du local, précise l'opérateur.

A.D

Photo : 120 magasins recevront dans les 3 ans le nouveau concept qui privilégie une présentation en mise en situation. Un investissement de 2000€/m2 en moyenne hors investissements dans la remise à niveau du local.

2 mn

Replay | Forum Europe Afrique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.