Bionov : une alternative aux antibiotiques dans l ? alimentation animale

Le programme de recherche Melofeed, porté par l?entreprise avignonnaise Bionov, vient d?obtenir le soutien financier du Fond unique interministériel. Ce projet de 2,9 M? vise à limiter l?usage des antibiotiques dans l?élevage d?animaux grâce à une enzyme extraite du melon.


Depuis 1999, l'entreprise avignonnaise Bionov extrait, grâce à un procédé breveté, une enzyme issue du melon, la superoxyde dismutase (SOD). Une molécule très recherchée pour ses propriétés anti-oxydantes et qui était, jusque dans les années 1990, extraite des abats. L'alternative végétale proposée par Bionov a rapidement séduit le marché des cosmétiques (la marque Clarins notamment) et des compléments alimentaires.

Aujourd'hui, la PME (C.A de 2M€) s'attaque au secteur de l'alimentation animale. Le programme de recherche, qu'elle a porté en partenariat avec l'entreprise canadienne Lallemand, un des leaders dans la distribution de bactéries notamment pour l'alimentation animale, et l'Inra de Toulouse, vient d'obtenir le soutien financier du Fond unique interministériel.

Le projet Melofeed, chiffré à 2,9 M€ (subventionné pour 550 K€ par l'État, les Régions PACA et Languedoc-Roussillon, le CG84 et la communauté d'agglomération du Grand Avignon), va ainsi permettre de développer une gamme d'ingrédients nutritionnels pour les porcs, les volailles et l'aquaculture (crevettes, saumons et truites).

Des espèces issues bien souvent de l'élevage intensif et qui absorbent des quantités massives d'antibiotiques. "Notre gamme d'ingrédients contenant de la SOD aura une action préventive, indique Christian Yard, co-gérant de Bionov. Elle aidera les animaux à renforcer leurs défenses immunitaires, ce qui permettra donc de limiter l'usage des antibiotiques. Les premières validations expérimentales ont aussi montré que la SOD améliorait la fécondité et la maturité des nouveaux-nés".

Pour l'heure, Bionov élabore la formulation de cette gamme qui sera ensuite réalisée sur son site de production d'Eyragues (Bouches-du-Rhône). "Les premiers tests devraient commencer en cours d'année prochaine. La commercialisation sera gérée par le groupe Lallemand début 2014", poursuit Christian Yard, qui espère doubler son chiffre d'affaires en 2013. Et le tripler d'ici trois ans.


Pauline Pratelli-Rugiero

Photo : Bionov dispose de champs de melons dans les régions Paca, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Chaque année, elle extrait la SOD de 500 tonnes de ce fruit.



En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.