Bazile Telecom : Nouvelle levée de fonds de 2,5 M ?

L?opérateur aixois de téléphonie mobile pour seniors envisage d?atteindre son point d?équilibre en 2014 avec 25 000 abonnés et veut être acteur de la télésanté dont le marché devrait s'ouvrir d'ici 3 à 5 ans.


Après avoir levé 3,7 M€ en 2010 auprès de Naxicap et Alto Invest pour accélérer son développement commercial (distribution via les réseaux classiques et les magasins spécialisés type audioprothésistes), l'opérateur a achevé un tour de table en mars 2013 lui permettant de réunir 2,5 M€. Le fonds socialement responsable Citizen Capital fait à cette occasion son entrée au capital moyennant la mise de 1,2 M€ aux côtés des 3 fondateurs et des investisseurs historiques. Aujourd'hui, 75 % du capital de la société aixoise créée en 2005 par les trois co-fondateurs (Yves Morel, président du directoire, Jean-Luc Grand-Clément, membre du conseil de surveillance et Jean-François Peyre) sont détenus par Naxicap, Alto Invest et Citizen Capital. Le solde par une vingtaine de personnes physiques dont les fondateurs historiques.

Bazile Telecom (C.A à fin septembre 2012 de 1,831 M€, 30 salariés) se revendique comme le premier opérateur français de téléphonie mobile pour seniors avec 10 000 abonnés. Elle s'est lancée en 2009 en partenariat avec Orange après avoir levé 1 M€ auprès de 12 business angels. Ses forfaits (à partir de 9 €/ mois) incluent l'accès à une téléopératrice 24h/24 et proposent l'accès à de multiples services (0,38 €/ minute) de conciergerie (réservation de taxi ou de billets de train, réveil...). 40 % des abonnés souscrivent au service de téléassistance (12 €/ mois), qui permet de prévenir un proche ou les services appropriés en cas d'urgence.


Le nouvel apport doit financer l'extension de son portefeuille d'abonnés. Il y aurait en France, selon l'Insee, 10,8 millions de plus de 65 ans et seuls 56 % des plus de 70 ans sont équipés d'un mobile selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie publiée en juin 2012. "Nous voulons renforcer notre offre de téléassistance mobile via un service moins coûteux (25 € /mois en moyenne pour la téléassistance à domicile classique) et moins stigmatisant (éviter le médaillon autour du cou), précise Yves Morel, président du directoire et co-fondateur de Bazile Telecom. Nous voulons aussi jouer un rôle dans la télésanté dont le marché devrait s'ouvrir d'ici 3 à 5 ans et prévoyons d'inclure dans notre proposition l'accès à un médecin dès la rentrée 2013". Connue pour son téléphone à un bouton, sans clavier ni écran, lancé début 2009 (la PME vise aussi les personnes en situation de handicap), Bazile Telecom prévoit de distribuer les premiers smartphones pour seniors à la fin de l'été. L'opérateur espère franchir le cap des 50 000 abonnés d'ici 4 ans, son point d'équilibre devant être atteint en 2014 avec 25 000 abonnés. Il prévoit de réaliser un C.A de 2,8 M€ à fin septembre 2013.

Charlotte HENRY


Photo : Le premier opérateur français de téléphonie mobile pour seniors affiche aujourd'hui un portefeuille de 10 000 abonnés

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.